En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Et au milieu coule la Vendée (Photo 1 sur 14)

1

5.03.2013 - © Région des Pays de la Loire/Ouest Médias

Au sud Vendée, à Maillezais, on aperçoit les ruines de  L'abbaye Saint-Pierre de Maillezais. C’est une ancienne église abbatiale, convertie en 1317 en cathédrale Longtemps laissée à l'abandon, l'ancienne cathédrale est vendue comme bien national durant la Révolution pour servir de carrière de pierre. L'ancienne abbaye Saint-Pierre (vestiges de l'abbaye) fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 30 janvier 1924.

Les autres actualités en images

  • Au sud Vendée, à Maillezais, on aperçoit les ruines de  L'abbaye Saint-Pierre de Maillezais. C’est une ancienne église abbatiale, convertie en 1317 en cathédrale Longtemps laissée à l'abandon, l'ancienne cathédrale est vendue comme bien national durant la Révolution pour servir de carrière de pierre. L'ancienne abbaye Saint-Pierre (vestiges de l'abbaye) fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 30 janvier 1924.
  • Rando dans le massif. Sur les hauteurs du plus grand massif forestier de Vendée où l’on peut croiser des cerfs et chevreuils flânant entre jacinthes des bois et asphodèles. A pied, à cheval ou en vélo, il est possible de glisser du barrage de Pierre-Brune jusqu’aux trois autres retenues d’eau qui domestiquent la Vendée.
  • Arrêt à la cave. La Vendée, toujours elle, coule au pied du vignoble familial de Pissotte. Ici, à l’ombre du cèdre centenaire, Mathieu Coirier revient sur l’histoire du domaine, me nous fait partager sa passion pour le travail de la vigne, cultivée par ses aînés depuis 1895. Dans la cave, on découvre la salle aux trésors où règnent en maître le vin blanc Petite Groix et le vin rouge Mélusine. Deux signatures emblématiques de ce Fief vendéen, servies dans les restaurants étoilés du département.   
  • Fontenay, la cité Renaissance, direction Fontenay-le-Comte, une ville d’art et d’histoire bluffante par son architecture d’inspiration italienne.
  • Depuis l’église Notre-Dame jusque dans le dédale des rues, le regard est accroché aux frontons des façades blanches...
  • ...aux maisons à arcades et à pans de bois. 
  • Cuisine inventive à l’Auberge de la Rivière. L’auberge est ici une véritable institution. Sur les berges de la Vendée, on est  accueilli par le jeune chef Fabrice Riefolo dans un cadre rustique, où priment la créativité et l’improvisation culinaires. Voici l’une de ses recettes : « Le canard de la ferme, gastrique de fruits rouges et légumes de saison ».
  • Balade en barque à Maillezais. Au pied de la majestueuse abbaye, la balade se poursuit au départ de l’un des seuls embarcadères associatifs vendéens. Ici, jeunes pigouilleurs et retraités racontent faits et anecdotes sur le marais humide,...
  • …sous une voûte de saules pleureurs et sur un lit de lentilles d’eau. Au fil de canaux très étroits, je me laisse conter la vie des anciens maraîchins et découvre l’unique pêcherie d’anguille du département.
  • A l’abbaye, entre réel et virtuel. Quelques encablures seulement relient l’abbaye de Maillezais à celle de Nieul-sur-l’Autize, seconde perle en son pays. Et voici une énigmatique adresse surprenante gravée sur le fronton de l’abbaye royale : les sept pêchés capitaux sculptés dans la pierre, tels un avertissement pour le visiteur.
  • Dans la maison Aliénor, où les technologies numériques nous font remonter les couloirs du temps jusqu’au XIIème siècle...
  • ...En ombres et lumières, une galerie musicale accompagne notre plongeon dans la vie monastique médiévale.
  • Christophe et la chocolaterie. Dernière étape à Foussais-Payré, petite cité de caractère baignée par la Vendée. Les arômes de cacao me mènent tout droit dans la chocolaterie de Christophe Moreau…
  • ...L’artisan est surtout transmetteur d’une passion, qu’il entretient depuis l’âge de 5 ans ! Le cadre est chaleureux et intimiste, la boutique ouvre en toute transparence sur le laboratoire. Ici, nul ne saurait résister au rocher au miel de Mervent ou chocolat à la fleur de sel.
  • Conseil Régional des Pays de la Loire
    Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
    accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00