En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Prix littéraire des lycéens et apprentis des Pays de la Loire

Prix littéraire des lycéens et apprentis : Sylvain Prudhomme rencontre les jeunes jurés (Photo 1 sur 8)

Photo 1 - Rencontre avec Sylvain Prudhomme en chair et en os

4.03.2016 - © Région des Pays de la Loire - M. Gross

Pour la 3e année consécutive, à l'initiative de la Région, 521 élèves de 10 lycées des Pays de la Loire jouent les jurés pour le Prix littéraire des lycéens et apprentis. Leur mission ? Elire leur livre préféré parmi 8 ouvrages contemporains, sélectionnés à la fois pour leur qualité et leur diversité. L’occasion de découvrir des œuvres qu’ils n’auraient pas forcément lues par eux-mêmes, et aussi de rencontrer plusieurs auteurs en chair et en os, comme Sylvain Prudhomme.

Prix littéraire des lycéens et apprentis : Sylvain Prudhomme rencontre les jeunes jurés

  • Pour la 3e année consécutive, à l'initiative de la Région, 521 élèves de 10 lycées des Pays de la Loire jouent les jurés pour le Prix littéraire des lycéens et apprentis. Leur mission ? Elire leur livre préféré parmi 8 ouvrages contemporains, sélectionnés à la fois pour leur qualité et leur diversité. L’occasion de découvrir des œuvres qu’ils n’auraient pas forcément lues par eux-mêmes, et aussi de rencontrer plusieurs auteurs en chair et en os, comme Sylvain Prudhomme.
  • Au lycée Champ Blanc, dans la commune rurale du Longeron (Maine-et-Loire), Sylvain Prudhomme est invité à la troisième et dernière rencontre que les élèves feront avec un auteur, avant la remise finale du prix, en mai dans la ville voisine de Cholet. L’auteur est ici pour échanger à propos de son roman « Les Grands ». L’action se déroule en Guinée-Bissau, où Couto a connu son heure de gloire quand il était guitariste d’un groupe mythique des années 70, le Super Mama Djombo. Trente ans après, sa situation précaire ne laisse rien deviner de ce flamboyant passé…
  • Rencontrer un auteur et échanger à propos de son livre est un exercice qui, pour des lycéens, peut s’avérer impressionnant. Avec son timbre de voix immédiatement sympathique et son enthousiasme sans faille, Sylvain Prudhomme met rapidement la trentaine d’élèves de terminale et de première à l’aise. Les questions affluent, portant d’abord sur la musique africaine, que les lycéens connaissent peu, puis sur la situation d’un pays quasi absent des médias et, enfin, sur les partis pris littéraires de l’auteur : « Pourquoi y a-t-il si peu de ponctuation dans votre roman ? ».
  • Suite au riche échange d’une bonne heure et demie avec les lycéens, Sylvain Prudhomme confie tout le bien qu’il pense de ce genre d’initiative. « C’est une belle occasion de rencontrer de jeunes lecteurs, qui ne sont pas forcément mes lecteurs habituels. Le plus important, c’est que les élèves prennent confiance en eux en tant que lecteurs, qu’ils se fient à ce qu’ils ressentent. S’ils n’aiment pas tel aspect de mon livre, qu’ils n’hésitent pas à me le dire (sourire). Lire un livre ne devrait pas plus impressionner les jeunes que d’aller voir un film. Il n’y a pas de complexe à avoir en ce qui concerne la lecture ! »
  • La rencontre terminée, un goûter est offert dans la bibliothèque du lycée. L’occasion pour certains élèves d’échanger en tête-à-tête avec l’auteur des « Grands ». C’est le cas de Marie-Armelle qui, quelques minutes plus tard, avouera « ne pas avoir du tout accroché au livre » à la première tentative de lecture. Loin d’être découragée, la jeune fille a décidé de « donner une seconde chance à ce roman », suite à la rencontre avec Sylvain Prudhomme. « Je vais aussi regarder si d’autres livres de lui pourraient me plaire ».
  • La rencontre avec un auteur peut s’avérer déterminante sur la lecture que l’on fait de son livre. C’est ce que confirme Marie. Elle n’avait « pas du tout aimé "Nord-Nord-Ouest" de Sylvain Coher » (livre qui semble faire l’unanimité chez ses camarades), puis a « revu son jugement » après un échange passionnant avec l’auteur. « Les Grands », par contre, elle a aimé tout de suite : « Je l’ai lu très rapidement alors que, normalement, je lis plutôt lentement. J’avais l’impression de voyager en Afrique et d’entendre la musique dont il était question ».
  • « S’évader, sortir de ce que l’on vit réellement », c’est cela que recherche Titouan dans la lecture en général. Ce qui le fait souvent préférer les livres pour adolescents. Son coup de cœur dans la sélection ? « Louange et épuisement d’Un jour sans fin ». « C’était de loin le livre le plus drôle, le moins sérieux. Globalement, ce que j’aime dans le Prix des lycéens et apprentis, c’est l’opportunité de découvrir des livres que les adultes lisent. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé "Les Grands", notamment ce qui concerne le rapport à la musique, étant moi-même musicien ».
  • Véronique Brouard, Olivier Delettre et Dominique Loquai sont respectivement documentaliste, professeurs de lettres et de sciences économiques et sociales. Ils observent depuis le début de l’année « une émulation, une véritable ambiance littéraire » dans leur lycée, grâce au Prix. Ils mettent également l’accent sur la « dimension plaisir » de la lecture mise ici en avant, puisque « non liée à un examen ». « On se plaint toujours que les élèves ne lisent pas. Or, quand on leur propose des livres en dehors du circuit scolaire habituel, ils lisent ». Ils lisent, et ils aiment qu’on leur demande leur avis : résultat le 20 mai à Cholet, pour la cérémonie de remise du Prix en présence des 521 lycéens participants.
Plus d’infos sur le Prix littéraire des lycéens et apprentis des Pays de la Loire 
  • Conseil Régional des Pays de la Loire
    Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
    accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00