En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandirRNR (réserve naturelle régionale) de la Basse brosse

RNR Basses-Brosses et Chevalleries

La Réserve naturelle régionale «Basses-Brosses et Chevalleries» est située à quelques kilomètres au sud-ouest d’Angers, sur la commune de Bouchemaine, proche de la confluence de la Maine et de la Loire. Elle s’étend sur 90 hectares en plein cœur du bocage traditionnel angevin. Elle se compose de deux lieux-dits voisins, les Basses-Brosses (20 ha) et les Chevalleries (70 ha), deux anciennes fermes.

La trame bocagère du site est constituée d’un vaste réseau de 21 km de haies dont 9 km très anciennes. Le site est doté d’une densité remarquable de 230 mètres linéaires de haies à l’hectare. On recense également 16 hectares de boisements anciens aux Basses-Brosses et relativement récents aux Chevalleries certifiés PEFC*.
Le site présente un réseau de zones humides constitué de 15 mares, 3 étangs, une zone appelée « marais » créée à l’automne 2010 et 1 cours d’eau. Ce sont des écosystèmes riches du fait des cortèges de végétaux et d’animaux qui en sont spécifi ques.
On recense 34 ha de prairies permanentes ou temporaires, et 23 ha de zones cultivées en céréales en agriculture biologique depuis 2001. Les parcelles agricoles ont toutes une surface inférieure à 5 hectares pour éviter les blocs de monocultures et favoriser l’effet lisière.

Environnement


À l’image de la RNR Ferme bocagère de la Chauffetière ou de la RNR Bocage humide des Cailleries, une faune et une flore diversifiée cohabitent au sein de la mosaïque de milieux constituant ce bocage traditionnel.

Flore


On recense sur le site 362 espèces fl oristiques dont 37 sont remarquables. Ce sont essentiellement des espèces :

  • de zones humides ou zones prairiales humides : Gratiole offi cinale, Fluteau fausse renoncule, Utriculaire commune, Ail en panicule, Fritillaire pintade, Cicendie fl uette, Orchis à fleurs lâches, Trèfle étalé
  • forestières et de bocage : Chêne tauzin, messicoles, ici liées aux cultures sarclées : Bleuet, Nielle des blés, Gesse de Nissole, Pois cultivé.

 

Faune


Sur les 268 espèces faunistiques recensées sur le site, 60 sont remarquables.

On peut citer :

  • 97 espèces d’oiseaux : Martin pêcheur, Canard souchet, Sarcelle d’hiver, Sarcelle d’été, Faucon hobereau, Chevêche d’Athéna, Chouette hulotte, Pie-grièche écorcheur, Oedicnème criard,
  • 8 espèces d’amphibiens : Triton crêté, Pélodyte ponctué,
  • 17 espèces de mammifères : Chevreuil européen, Campagnol des champs, Vespertilion de Daubenton et Pipistrelle commune (2 chauves-souris)
  • 6 espèces de reptiles : Vipère aspic, Couleuvre à collier, Couleuvre d’Esculape, Couleuvre verte et jaune, Lézard des murailles, Lézard vert
  • 131 espèces insectes dont 4 coléoptères : Pique-prune, Rosalie des Alpes, Lucane cerf-volant, Grand capricorne ; 4 libellules : Naïade aux yeux rouges, Naïade aux yeux bleus, l’Aeschne printanière, Cordulie bronzée.

Les acteurs

Les lieux-dits des Basses-Brosses et des Chevalleries appartiennent respectivement à la Fédération départementale des chasseurs de Maine-et-Loire et à un propriétaire privé, Edouard-Alain Bidault, lui-même président de cette dernière. Les terres des Chevalleries sont certifiées en agriculture biologique depuis 12 ans. Le site des Basses- Brosses dispose d’un arboretum de 465 ares, d’une chênaie conservatoire de 60 arbres (15 essences de chênes) et d’un verger de 90 variétés anciennes de poiriers et de pommiers. On y valorise également les techniques anciennes de plessage de haies qui jouent ainsi le rôle de clôtures naturelles.
C’est aussi un site expérimental pour des essais de culture ou de production associés au bocage. Des ruches sont également exploitées sur le site, dont une ruche pédagogique.
La Fédération départementale des chasseurs de Maineet-Loire a été désignée gestionnaire du site.

Le Conseil régional des Pays de la Loire a décidé du classement du site «Basses-Brosses et Chevalleries» en Réserve naturelle régionale le 19 novembre 2012. La Région assure un accompagnement technique et financier à hauteur de 50 % du coût des actions menées dans le cadre du plan de gestion.

La Réserve se veut être une vitrine et le lieu d’expérimentation et de formations sur le thème du bocage et sa biodiversité (habitats, faune et flore associés). Ces formations, destinées aux acteurs du bocage en général, seront mises en place en partenariat avec la Fédération régionale des chasseurs des Pays de la Loire, chef de file régional sur la thématique des complexes bocagers depuis 2006. De plus, l’entretien du bocage sera réalisé dans un cadre pédagogique : une convention de 6 ans a été signée avec le lycée agricole du Fresne à Angers et son centre de formation pour adultes. Ce sera l’occasion pour les étudiants de se former, aux pratiques d’entretien des haies, des mares, des boisements.

Actions

Le plan de gestion, exigé par le label de Réserve naturelle régionale (RNR), va permettre de préserver les atouts environnementaux du site, mais aussi de poursuivre et de développer ses fonctions de vitrine pédagogique.

La gestion traditionnelle et l’entretien du milieu Pour participer à la conservation des espèces, il est prévu la gestion des haies et des arbres (élagage, recépage, émondage, création d’arbres têtards, plantation…) et la gestion des parcelles conservatoires (chênaie, verger…), un curage des étangs et des mares, la gestion différenciée des prairies …

L’amélioration des connaissances

Des suivis seront effectués afin d’assurer une surveillance de l’état de conservation des milieux et des populations d’espèces. D’autre part, de nouveaux inventaires seront réalisés afin de compléter et d’approfondir les connaissances déjà acquises.

L’accueil du public et l’éducation à l’environnement

Le site des Basses-Brosses développera son rôle de site vitrine dédié à l’accueil du public autour, notamment, de deux sentiers pédagogiques sur les mares et sur le bocage, accessibles librement avec un observatoire à oiseaux, des bornes son, un terrier de blaireau…
Des visites guidées et des animations sont aussi proposées : accueil d’écoles et grand public, associations, jeunes pendant les vacances via des Clubs nature…

Mot(s) clef(s)

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00