En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

<Retour

Objectif 4

Bâtir une région post-carbone résiliente au changement climatique

Le constat est aujourd’hui partagé par tous, la transition énergétique est une nécessité. C’est une nécessité pour des raisons liées à la raréfaction des ressources fossiles et à la lutte contre le changement climatique, évidemment.

Mais c’est aussi une nécessité économique, puisque dans notre territoire nous dépensons chaque année près de 3.5 milliards d’euros pour importer du pétrole et du gaz. Et c’est une nécessité sociale, car les ménages les plus défavorisés sont aussi les plus exposés à la précarité énergétique en France, et aux effets adverses du changement climatique au niveau mondial.
La transition énergétique ne nous permettra pas d’éviter le changement climatique. Elle permettra d’en atténuer certains effets. L’urgence est d’autant plus manifeste qu’il existe une véritable vulnérabilité régionale du fait du changement du trait de côte : la région des Pays de la Loire est la plus menacée de France après les régions Languedoc-Roussillon et Aquitaine.
A l’horizon 2050, les objectifs sont clairs : diviser par 2 la quantité d’énergie finale consommée d’ici 2050, stabiliser la consommation électrique et produire l’équivalent en volume avec des énergies renouvelables (notamment marines) issues du territoire, réduire fortement la dépendance du secteur des transports à la consommation de pétrole, diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.
La transition énergétique est l’affaire de tous : acteurs économiques, collectivités, mais aussi simples citoyens.

Nos engagements :

  • Contribuer à la stratégie régionale de transition énergétique en agissant chacun à notre niveau : proposer et mettre en oeuvre des pistes concrètes d’action pour économiser l’énergie ; développer les renouvelables, en s’appuyant notamment sur notre fort potentiel en matière d’énergies marines ; raisonner en coût complet et penser le cycle global de nos produits et de nos consommations ;
  • Réduire l’empreinte écologique liée à la mobilité individuelle et au transport des marchandises : développer les motorisations alternatives, privilégier les circulations douces (marche, vélo) autant que possible, soutenir les pratiques innovantes (covoiturage et autopartage, logistique urbaine…)
  • Développer l’emploi local dans les filières de la transition énergétique sur la base des nombreux atouts des Pays de la Loire (métallurgie, mécanique, navale et grands ensembles marins…), réduire la facture dépendance extérieure en matière d’approvisionnement.
  • Amplifier la lutte contre le changement climatique tout en anticipant dès maintenant ses conséquences économiques, sociales et environnementales à long terme pour nos territoires (les menaces mais aussi les éventuelles opportunités en matière de tourisme, d’agriculture, de viticulture…)
  • Encourager, accompagner et développer les projets de territoire et citoyens, comme l’éolien citoyen, les filières bois-énergie, ou encore les productions d’énergie localisées (réseaux de chaleurs, méthanisation, etc.).

 

Pas d'article dans la liste.

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00