En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

<Retour

Proposer d’expérimenter, en lien avec le groupe La Poste, les services nouveaux qui pourraient être apportés demain aux habitants des territoires ruraux

Mesure 22 : Proposer d’expérimenter, en lien avec le groupe La Poste, les services nouveaux qui pourraient être apportés demain aux habitants des territoires ruraux

L’accès aux services est une des premières préoccupations des habitants des zones rurales. Pour répondre aux usages de demain, il faut favoriser et développer les solutions innovantes.

La Poste est confrontée au déclin de son activité de courrier. « L’activité des facteurs subit la baisse rapide des volumes de courrier qu’entraîne la dématérialisation progressive des échanges : entre 2009 et 2014, le nombre annuel de plis distribués est passé de 15,9 à 12,9 milliards (- 22 %) et cette baisse pourrait encore s’accélérer à l’avenir » (Source : Cour des comptes).

L’entreprise peine également à maintenir sur certains territoires des guichets ouverts dont la fréquentation se limite parfois à quelques clients par jour.

Cependant, elle dispose d’un réseau qui maille de manière inégalée les secteurs ruraux, grâce notamment à ses facteurs et à la présence de locaux répartis sur tout le territoire. C’est ainsi que Le groupe La Poste a décidé depuis plusieurs années de créer une activité «services nouveaux» pouvant être réalisés par ses agents et/ou s’appuyer sur l’utilisation de ses bureaux situés dans nombre de nos communes.

Plusieurs territoires ligériens se sont emparés de cette idée et ont noué en ce sens des liens avec La Poste ; des expérimentations sont aussi menées par des acteurs comme la SNCF en vue de développer des services qui «viennent aux habitants».

La Région des Pays de la Loire est convaincue que ces services nouveaux peuvent constituer une opportunité pour les zones rurales. L’étalement géographique y rend souvent plus difficile l’accès aux services ; les élus peinent de plus en plus à assurer certaines missions pourtant essentielles ; le «lien social» s’y distend de manière
particulièrement aigue…

C’est pourquoi, avec le groupe La Poste, la Région se propose de devenir un territoire d’expérimentation de services innovants dédiés aux habitants, aux élus et aux territoires ruraux.

Elle a donc engagé des discussions avec les responsables nationaux de l’entreprise pour déterminer les conditions dans lesquelles pourrait se concrétiser cette ambition.
Une première réunion est prévue avant la mi-juillet, en lien avec la Fédération régionale des associations de maires et élus ligériens (FRAMEL), afin d’identifier le type d’expérimentations possibles mais aussi les territoires sur lesquels elles pourraient avoir lieu. En première approche, la Région souhaite les focaliser sur les plus petites
communes. Ce sont elles, en effet, qui souffrent le plus du manque de services et de l’absence de moyens humains pour les opérer.

Quant aux thématiques de services à expérimenter, la Région a pour objectif, autant que possible, de les prioriser sur des services liés à ses propres compétences et aux priorités qu’a fixées la nouvelle majorité. Ce pourrait être par exemple des services liés aux enjeux du rapprochement entre les besoins de la restauration dans les lycées et les projets alimentaires territoriaux ; à la valorisation et la promotion de l’apprentissage au plus près des habitants ; aux problèmes de mobilité des lycéens, apprentis et personnes en formation ou en retour vers l’emploi… En lien direct avec le pacte régional pour la ruralité, ces expérimentations pourraient être liées à l’identification et à la valorisation de petits patrimoines locaux remarquables ou de sites susceptibles d’être raccordés en priorité au haut débit. Enfin, en lien avec la volonté de rapprocher la Région des territoires, pourraient être testés les moyens d’apporter une plus-value «de terrain» à l’instruction ou la mise en oeuvre de dispositifs aujourd’hui opérés uniquement depuis Nantes.

Cette rencontre aura également pour objectif de définir les moyens financiers nécessaires de la part de l’ensemble des partenaires afin de rendre ces expérimentations réalisables à une échelle suffisamment large. Elle visera, enfin, à déterminer très en amont les conditions d’évaluation des expérimentations qui seront menées.

Sur la base des conclusions de cet échange, si elles s’avèrent positives, la Région affinera ensuite la modélisation de ces expérimentations et déterminera avec les associations d’élus, les territoires qui seraient intéressés à les mener. L’objectif est de valider l’ensemble de ces points avant la fin de l’année, afin d’engager leur mise en oeuvre dès le début de 2017. Dans ce cas, une enveloppe budgétaire serait proposée lors du vote du budget primitif 2017.

 

Contacter le référent pour cette mesure :

Gigalis

Téléchargez l'application Gigalis et aidez à évaluer la couverture téléphonie mobile en Pays de la Loire http://bit.ly/Gigalisapp

Nous contacter

Marion GAONAC’H en charge du suivi du pacte pour la ruralité
Tel. 02 28 20 62 52
Marion.gaonach@paysdelaloire.fr

Loire Atlantique :
Tel. 02 28 20 60 10
antenne.loire.atlantique@paysdelaloire.fr

Maine et Loire :
Christelle TOUCHAIS PINON
Tel. 02 41 68 70 70
antenne.maine.et.loire@paysdelaloire.fr

Mayenne :
Dominique CHANTEAU NOGUES
Tel. 02 43 67 22 60
antenne.mayenne@paysdelaloire.fr

Sarthe :
Gaël BIGORGNE
Tel. 02 43 14 37 30
antenne.sarthe@paysdelaloire.fr

Vendée :
Cédric ROZIER de LINAGE
Tel. 02 51 44 75 00
antenne.vendee@paysdelaloire.fr

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00