En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

<Retour

Tourisme - saison 2015

Camping Bel-air - Pornichet © PB. Fourny

Vers un nouveau pont sur la Loire ?

Tous les jours, les embouteillages s’accumulent sur le pont de Cheviré, reliant le sud et le nord de la Loire. Afin de mieux connecter nos territoires ligériens, la Région a obtenu que l’État cofinance avec elle une étude pour évaluer la possibilité d’un autre franchissement de la Loire. Avec près de 100 000 véhicules qui l’empruntent chaque jour, le pont de Cheviré est régulièrement saturé. A l’initiative de la Région, une étude a été lancée pour envisager un nouveau franchissement de la Loire.

Le pont de Cheviré est emprunté par près de 100 000 véhicules chaque jour, dont 90 % du trafic concerne des trajets domicile travail. Au fil des ans, ce pont est devenu l’illustration de la saturation des infrastructures routières existantes qui bloque le trafic entre le sud et le nord de la Loire, et qui pénalise les échanges économiques comme les déplacements des Ligériens. Le constat est unanime : il faut un nouveau franchissement de la Loire.

Étudier toutes les solutions

Comme s’y était engagée la majorité régionale, le Conseil régional a lancé une étude, financée avec l’État, qui confrontera l’ensemble des solutions envisageables. « Plusieurs scenarii sont possibles : tunnel posé à l'ouest de l'île de Nantes, élargissement du pont Anne de Bretagne, doublement du pont de Cheviré, construction d'un nouveau pont... Tout va être mis sur la table », a indiqué Bruno Retailleau. Les résultats sont attendus d’ici à un an.

Forger l’attractivité de la région

L’objectif est de parvenir à une solution pragmatique et efficace, prenant en compte les besoins et les priorités des Ligériens. La région possède un habitat assez dispersé, rendant l’usage de la voiture indispensable : deux tiers des déplacements domicile travail sont réalisés par la route. De même, « 85 % des échanges économiques se font aussi par voie routière, qui reste donc l’un des vecteurs essentiels de notre compétitivité », complète Bruno Retailleau. « Je me réjouis que sur ce sujet se dessine enfin une volonté collective d’aménagement de long terme, pour forger l’attractivité de la région et de sa capitale nantaise à l’horizon des trente prochaines années. »

 

Tourisme en Pays de la Loire. Camping, téléski nautique et Loire à vélo nazairienne

A quelques jours des vacances, le point sur les grandes tendances et les nouveautés de l’été en Pays de la Loire.

Des réservations en hausse dans les campings

Camping Les flots bleux - La Faute-sur-Mer - Vendée © Ouest Médias
L’été s’annonce bon voire très bon pour l’hôtellerie de plein air. Un tiers des campings a enregistré des réservations en hausse par rapport à l’an dernier. Du côté chambre d’hôtes, des hôtels et des villages vacances en revanche, la situation est moins engageante. 45% des établissements ont pour le moment des réservations en baisse. La concurrence des hébergements de type familial ou amical et des locations ou échanges entre particuliers via des sites web comme Airbnb se fait sentir. Le beau temps et la hausse annoncée des départs en vacances des Français cette année pourraient inverser la tendance.

Chiffres tirés d’une enquête réalisée par l’observatoire du tourisme régional auprès de 1000 professionnels.


La Loire à vélo se prolonge jusqu’à Saint-Nazaire

Skate-parc Saint-Nazaire
Joli clin d'oeil, la boucle Loire à Vélo de Saint-Nazaire passe par le skate-park sur le front de mer à quelque encâblures du terminus sur la plage de Villès Martin. © Ouest Médias. 

La Loire à vélo ajoute quelques kilomètres de plus aux 800 de son parcours. Jusque-là , les cyclotouristes s’arrêtaient à Saint-Brévin au pied du pont de Saint-Nazaire. L’itinéraire se prolonge désormais par une boucle de 10 kilomètres du centre ville de Saint-Nazaire au front de mer en passant par le port. Le franchissement du pont au dessus de la Loire étant fortement déconseillé aux vélos, il a fallu trouver une solution originale. La réponse est venue des taxis de Saint-Nazaire, qui, équipés d’une remorque, assurent la liaison pour 20 euros (pour 4 vélos). Ils sont disponibles, dans un sens ou dans l’autre, en 20 minutes sur simple appel téléphonique (02 40 66 02 62). Les cyclotouristes peuvent également emprunter la ligne régulière n°17 du réseau LILA entre la gare de Saint-Brévin et la gare de Saint-Nazaire. A noter : un guide du routard spécial Loire à vélo est sorti cette année.   


Un téléski nautique de 800m en Vendée


Ils ont découvert le téléski lors d’un séjour en Australie. De retour en France, Benoît Roncin et Julien Frimaudeau n’avaient plus qu’une seule idée en tête : créer leur propre structure. Après de nombreuses recherches et deux ans de procédures, ils ont ouvert leur parc nautique mi-juin en Vendée à L’Aiguillon-sur-mer sur un plan d’eau de mer municipal. Deux téléskis ont été installés, l’un dédié à l’entraînement et au perfectionnement et l’autre (800m) à la pratique régulière. Depuis l’ouverture, les deux associés ont le sourire : ils ont accueilli plus de 80 personnes en moyenne par jour. Atlantic wakepark est ouvert d’avril à novembre. Ce projet a reçu le soutien de la Région des Pays de la Loire dans le cadre de sa politique de développement touristiques. Une subvention de 73 300 € et un prêt de 40 000 €.   


Une marque pour le Val de Loire

La Loire - © Paul Chabot
C’est déjà une destination touristique prisée et c’est devenue une marque cette année. Le Val de Loire représente 250km en Pays de la Loire, entre Montsoreau et Saint-Nazaire. La création de la marque en partenariat avec la Région Centre Val de Loire va permettre d’exister au niveau mondiale comme destination de qualité. 


Les chiffres clés du tourisme en Pays de la Loire

 

Les festivals de l'été

Les lieux insolites

Les lieux incontournables

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00