Archive du mois de...

L'archive du mois de septembre 2014

Les journées européennes du patrimoine sont consacrées cette année au thème « Patrimoine culturel, patrimoine naturel ». Illustration parfaite des relations entre naturel et culturel, le roseau des roselières de Brière (Loire-Atlantique) utilisé pour la couverture des toits en chaume, est particulièrement représentatif de ce double intitulé : élément du paysage protecteur d’une riche biodiversité, et élément du patrimoine architectural et d’un savoir-faire local. Et puisque septembre est aussi le mois des Parcs naturels régionaux, partons pour un petit tour en Brière…

Extrait de la publication de la charte constitutive du Parc naturel régional de Brière (photographie Lenoir) (1979).© Archives régionales Pays de la LoireLe roseau est un élément essentiel de l’écosystème des marais de Brière. Les roselières forment une sorte de ceinture entre la terre et les eaux, et leur entretien par la coupe du roseau est un aspect de la gestion du milieu naturel du marais.
 

Ces roselières jouent aussi un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité, en hébergeant notamment une multitude d'oiseaux migrateurs qui y trouvent un abri idéal pour la reproduction. En 1989, un projet de poster du Parc naturel régional de Brière se proposait d’en souligner la richesse avec deux oiseaux très familiers de la roselière, mais assez difficiles à observer : la mésange à moustache et le héron butor.
© Archives régionales Pays de la Loire 

Sélection de photographies pour un projet de poster (1989).

Très vite, les riverains des marais ont su tirer parti du roseau, comme litière pour les animaux et pour la couverture des toits, la coupe de ce végétal étant nécessaire pour « lutter » contre sa prolifération et permettre ainsi l’entretien du milieu. Le « chaume » issu de ce roseau a donc été traditionnellement utilisé en Brière comme toiture végétale aux atouts éprouvés (isolation, confort sDétail d’un plan de permis de construire (annexé à une demande d’aide pour l’utilisation du chaume) (1995).onore, faible impact écologique, esthétique). Il est posé par bottes sur la pente de la toiture, en couches successives - en rénovation comme en construction neuve, comme le montrent les documents ci-dessous.

La chaumière briéronne constitue un élément emblématique du patrimoine rural du parc, caractérisée par sa toiture de chaume épaisse, son aspect trapu, ses toits en pente à quarante-cinq degrés en général et ses « chapeaux de gendarme » (partie du toit arrondie pour ménager une ouverture).

© Archives régionales Pays de la Loire

Détail  d’un plan annexé à une demande d’aide à l’emploi du chaume sur un bâtiment existant (1995).
 Cliquez pour agrandir dans une autre fenêtre. © Archives régionales Pays de la Loire.

Plan présenté pour l’attribution d’une aide à l’utilisation du chaume (1992). 

© Archives régionales Pays de la Loire.
Intérieur de la Maison de la Mariée à Saint-Joachim (projet de réaménagement des espaces muséographiques du Parc) (2002). 

Chaumière du village de Kerhinet (années 1980).

La partie  du  toit qui est arrondie s'appelle « chapeau de gendarme » parce qu'elle ressemble à la forme des couvre-chefs que les gendarmes portaient autrefois. 
 © Archives régionales Pays de la Loire
Détail d’un plan de permis de construire (annexé à une demande d’aide à l’utilisation du chaume) (1995).

Actuellement le chaume de Brière est encore utilisé, en concurrence cependant avec le chaume de Camargue - dont l’exploitation est mécanisée.
La tradition du toit de chaume est également perpétuée par les artisans chaumiers présents sur les communes du parc et alentours, dont le savoir-faire séculaire mais modernisé consiste en plusieurs techniques de pose : à la poignée (par bandes verticales), à la barre (par bandes horizontales), et le repiquage qui conserve autant que possible la couverture inférieure du chaume et explique l’épaisseur plus importante des anciennes chaumières. Les techniques permettent la stabilité des bottes et confèrent une résistance éprouvée à l’arrachement. Environ 3500 chaumières ont été recensées dans les années 1990.
 Cliquez pour agrandir dans une autre fenêtre. © Archives régionales Pays de la Loire
Devis  de pose de chaume de Brière (1995).

© Archives régionales Pays de la LoireLa Région est impliquée auprès des PNR sur son territoire depuis les années 1970. Le PNR de Brière, créé en octobre 1970, figure parmi les plus anciens de France ; c’est l’un des plus petits mais aussi des plus denses en population. La Région contribue financièrement à son fonctionnement et à son programme d’activités - pour l’entretien du marais ou encore auparavant l’aide à l’utilisation du chaume par exemple.

Couverture de la publication de la charte constitutive originelle du PNR de Brière (1979).

Venez découvrir quelques documents originaux issus de cette page, ainsi que les archives régionales, lors des Journées européennes du patrimoine à l'Hôtel de Région. Plus d'informations ici : http://www.patrimoine.paysdelaloire.fr/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactu/actualites/detail/News/les-journees-europeennes-du-patrimoine-au-conseil-regional/ 


Références des documents présentés :
-    14W 1 : photographie du village de Kerhinet (non datée, années 1980) (Archives Direction Communication) ;
-    105PR 4815 : fonctionnement du Parc naturel régional de Brière (1989) (Archives Direction Qualité de la vie) ;
-    126PR 6 : charte constitutive originelle du Parc naturel régional de Brière de 1970 (publication de 1979) (Archives Direction Qualité de la vie) ;
-    170PR 8 : dossiers d’aide à l’utilisation du chaume (1992-1995) (Archives Direction Environnement cadre de vie) ;
-    373PR 96 : demande d’aide à l’aménagement des espaces muséographiques du Parc naturel régional de Brière (Archives Direction Culture et sports).

 

Sélections des mois précédents

L'archive du mois de septembre 2014

Les journées européennes du patrimoine sont consacrées cette année au thème « Patrimoine culturel, patrimoine naturel ». Illustration parfaite des relations entre naturel et culturel, le roseau des roselières de Brière (Loire-Atlantique) utilisé pour la couverture des toits en chaume, est particulièrement représentatif de ce double intitulé :...

L'archive des mois de juillet-août 2014

L’été est peut-être pour vous l’occasion d’écrire à vos proches…

L’archive du mois de juin 2014

2014 marque les 50 ans des relations diplomatiques entre la France et la République populaire de Chine. Les lois de décentralisation ont également permis aux collectivités territoriales de développer des relations internationales avec l’Asie et notamment avec « le pays du Milieu ». Regard sur 2 décennies d’échanges entre les Pays de la Loire et la...

L'archive du mois de mai 2014

La saga en images du logo des Pays de la Loire…

L'archive du mois d'avril 2014

Ce mois-ci, le service des archives régionales vous propose un petit éclairage sur une ressource méconnue : sa bibliothèque historique, instrument de travail complémentaire à la recherche dans les archives.