En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Athlétisme. Relais 4x400m, l’or pour 2 nantaises

Les 2 athlètes nantaises, Floria Guei et Agnés Raharolahy viennent de décrocher l’or aux championnats d’Europe de Zurich (Suisse) en remportant l’épreuve de relais 4x400 mètres.

A 21 ans, les performances d’Agnès Raharolahy sur 400 mètres lui ont ouvert déjà les portes de l’équipe de France du relais féminin. Elle remporte cette semaine l'épreuve de 4x400 mètres aux championnats d’Europe à Zurich, au côté d'une autre athlète nantaise, Floria Guei. Nous l'avions rencontrée en juin sur la piste bleue de son stade d'entraînement à Nantes. 

Les débuts

"Dans ma famille, tout le monde ou presque pratique la gymnastique : ma mère et mes sœurs entraînent, mon petit frère a intégré le pôle France d’Antibes... mais moi je n’étais vraiment pas faite pour cela ! Vers 13 ans, mes parents m’ont donc inscrite à l’Athletic Club de la Chapelle-sur- Erdre. Au début je pleurais pour ne pas aller à l’entraînement, dès qu’il pleuvait je trouvais une excuse, et puis il y a 7 ans le déclic est venu. Je me suis rendue compte que j’avais peut-être une carte à jouer, alors j’ai commencé à travailler réellement, car en athlétisme les qualités intrinsèques ne suffisent pas. Et contrairement à la plupart des spécialistes du 400 mètres, j’ai plus un profil de coureuse de 800 mètres que de 200 mètres : l’endurance, le mental ou le cardio font partie de mes points forts, mais je dois encore travailler la vitesse pure. J’enchaîne donc 6 à 7 entraînements de 2 heures par semaine... en plus des cours, car je souhaite devenir professeur des écoles."

Progression

"Les Jeux Olympiques de Rio en 2016 font partie de mes objectifs, sur le relais ou en individuel en fonction de mes performances, mais je n’aurai que 24 ans. J’aurai encore largement le temps de progresser en vue des Jeux suivants car le 400 mètres est une course pour laquelle il faut de l’expérience. Courir 400 mètres n’est pas inné : soit on part lentement, au risque de rester dans un faux rythme dont il est difficile de s’extraire en fin de course, soit on part trop vite et on craque. Toutes mes années d’athlétisme me permettent d’accumuler de la technique, de la confiance, de l’expérience et je me sens progresser de plus en plus."

Confiance

"Dans la vie, je suis assez discrète. Je ne me mets pas trop en avant, je ne suis pas en permanence en train de poster des trucs sur Facebook ! Je ne ressens pas vraiment d’attente autour de moi car les gens savent bien qu’il ne faut pas trop m’embêter avec cela ! Mes parents sont derrière moi mais me laissent tranquille, et Emmanuel Huruguen, mon coach depuis 7 ans, me fait confiance. On s’entend très bien, on avance l’un pour l’autre, et même si cela peut sembler bizarre, j’ai parfois l’impression qu’il se met plus la pression que moi ! Depuis cette année, quand je suis dans mes « starts », j’ai confiance en ce que je vais faire. Je suis libérée." 

Mot(s) clef(s)

à noter

Les séries du 4X400 féminin ont lieu le 16 août à 16h20, finale le 17 août à 15h22. A revoir sur France TV sport.

à savoir

Agnès Raharolahy est licenciée au Nantes métropole Athlétisme. Elle est championne de France espoirs sur 400 m.

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
Contacts - 02 28 20 50 00