En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir

Des Étoiles montantes en Pays de la Loire

Pour la deuxième année consécutive, le dispositif Étoiles montantes proposé par la Région des Pays de la Loire, accompagne les jeunes chercheurs prometteurs déjà en place dans les laboratoires ligériens. Ces lauréats ont vocation à devenir les leaders scientifiques de demain au plan international.

Mécanique des matériaux, médecine moléculaire, électronique et numérique, énergies durables… La variété des thématiques de recherche témoigne de la richesse de la recherche en Pays de la Loire, une richesse à laquelle s’accompagne une promesse : faire en sorte que les recherches d’aujourd’hui soient les réussites économiques de demain. « Nous avons un déficit de chercheurs en Pays de la Loire et ce dispositif participe à développer les possibilités de recherche car Étoiles montantes est surtout une aide financière conséquente, utile au démarrage de projets », a indiqué Stéphanie Houël, vice-présidente en charge de l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, lors de la présentation du second appel à projets Étoiles montantes, le 30 janvier dernier.

Un engagement en faveur de la recherche

Le deuxième appel à candidatures Étoiles montantes permet en effet d’identifier et d’accompagner les jeunes chercheurs les plus prometteurs en leur donnant les moyens de développer leurs projets de recherche en propre afin qu’ils accèdent plus rapidement à une reconnaissance internationale. Ce dispositif s’avère complémentaire de l’appel à projets Connect talent, qui soutient l’arrivée de leaders internationaux en région. « Par cette action, la Région confirme son engagement en faveur de la recherche », souligne Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire. « Avec sa stratégie pour l’enseignement supérieur et la recherche, la Région veut accentuer l'attractivité et le rayonnement du territoire en renforçant le développement de nos pôles de recherche d’excellence. »

13 lauréats accompagnés en 2017

Le cahier des charges du dispositif a été construit en concertation avec plusieurs établissements d’enseignement supérieur et de recherche et a fait l’objet d’échanges au comité consultatif régional de la recherche et du développement technologique. Il prévoit une sélection fondée sur l’excellence du candidat et son haut potentiel, en s’appuyant sur les laboratoires et leurs employeurs académiques pour détecter et pré-sélectionner les candidatures afin de remonter à la Région les meilleurs dossiers. Lors de la première édition, 13 lauréats ligériens ont été retenus, dans des domaines variés et pour des projets de recherches pour lesquels la Région s’engage fortement, avec une moyenne de 110 000 euros de subventions par projet (et un plafonnement limité à 150 000€). Pour cette année 2018, la Région renforce le budget de l’appel à candidatures avec une enveloppe fixée à 1,2 millions d’euros d’aides pour soutenir l’équivalent de 7 à 8 projets, sur trois ans maximum.

Un rôle de catalyseur

« Cette aide régionale est véritablement un tremplin », indique Adèle Laurent, qui mène au CNRS un projet de recherche fondamentale interdisciplinaire dont les résultats pourraient bénéficier aux patients développant des cancers. « Étoiles montantes m’a permis de lancer le projet et, concrètement, de recruter d’autres collaborateurs, comme d’acheter des équipements utiles à mon travail ». Également investie dans le domaine de la recherche médicale, au CNRS à Nantes, Carole Guillonneau souhaite par ce biais consolider son rôle et son équipe parmi les leaders les plus reconnus au monde dans le domaine de « la transplantation et de l’immunologie. Les projets de recherche fondamentale ont parfois du mal à obtenir un financement mais dès que les premiers résultats apparaissent, ils créent une forme de synergie et donnent confiance à d’autres financeurs. Étoiles montantes est dans ce sens un catalyseur. » Dernier exemple parlant, le travail mené à l’Université d’Angers par Clément Cabanétos jouit déjà d'une réputation internationale dans le secteur hyperconcurrentiel du photovoltaïque organique. « Grâce à ce financement, je vais pouvoir accélérer mon programme de recherche et prendre une position de leader scientifique, qui sera décisive à l’avenir. Ce dispositif me donne par exemple l’opportunité de travailler avec des industriels dès le début de mes travaux. C’est une chance ».

Mot(s) clef(s)

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00