En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Guillaume Rolland. «Pas du style à geeker sur Internet»

Inventeur précoce – à 13 ans, il crée un infuseur à thé automatisé! –, le Nantais Guillaume Rolland était finaliste du prestigieux Google Science Fair en septembre avec son fameux «réveil olfactif». Revenu sans le grand prix, ce jeune inventeur dynamique sort de cette expérience tout sauf perdant.

Septembre 2014. C’est la rentrée à l’Université technologique de Compiègne... sauf pour son plus illustre étudiant de première année. C’est que le Nantais Guillaume Rolland, 18 ans, excellent élève (bac S avec mention très bien) et d’ordinaire « très assidu », est retenu ailleurs. Il a rejoint la Silicon Valley, à San Francisco, pour présenter son « réveil olfactif » au Google Science Fair, concours mondial de projets scientifiques.


Seul Français parmi les 15 finalistes, il n’a finalement pas remporté le grand prix. Mais n’en garde aucune amertume: «Être en finale, c’était déjà incroyable !».

Du garage familial à la Silicon Valley

À peine rentré de Californie, Guillaume apprenait qu’Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du numérique, souhaitait le rencontrer : «Elle revenait de Turquie le même jour que moi de San Francisco. Elle m’a pris dans sa voiture à l’aéroport Charles-de-Gaulle et on est allé tous les deux à Bercy».

Guillaume Rolland raconte ses aventures encore fraîches dans le salon de sa maison familiale de Nantes, le sourire aux lèvres, bien sûr - il y a de quoi... - mais avec une maturité surprenante. À quelques mètres de là se trouve son «lieu de travail favori», le garage dans lequel il a élaboré le premier prototype de son réveil, un an plus tôt.

Le grand air et les matins difficiles ! 

Avec son look sobre et décontracté à la Mark Zuckerberg - jeans, tee- shirt « Google » et épaisse montre digitale - on imagine ce jeune adulte en utilisateur compulsif d’ordinateur. Or il n’en est rien: «Je ne suis pas trop du style à geeker sur Internet». Il préfère le grand air, le tennis, et le scoutisme qu’il pratique depuis son enfance. Ce n’est pourtant pas ce dynamisme avéré qui a mis Guillaume Rolland sur la voie de son invention. C’est même un peu l’inverse : «Lycéen, j’avais du mal à me réveiller... je ne suis pas trop du matin. Je me suis dit: pourquoi pas se réveiller avec une odeur?».


Cette question, le grand public va bientôt pouvoir se la poser puisque que le réveil olfactif sera sans doute commercialisé avant Noël...

Mot(s) clef(s)

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00