En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir© Région Pays de la Loire / A. Monié - Les beaux matins

La Région va construire deux nouveaux lycées à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu et Vertou

La Région des Pays de la Loire a pris une décision responsable et ambitieuse en anticipant la poussée démographique et en faisant face à l’engorgement des établissements du sud de la métropole nantaise. Cette ambition est inscrite au cœur de la stratégie régionale d’investissement pour les lycées.

L’ouverture d’un nouvel établissement était très attendue en Sud Loire où la pression démographique est la plus forte. En annonçant la création non pas d’un mais de deux lycées dans ce secteur, le premier à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, pour 2025, et le second à Vertou, en 2027, la Région des Pays de la Loire est restée fidèle à sa ligne directrice : « apporter des solutions sur les zones en tension démographique et proposer les meilleures conditions d’enseignement à tous les lycéens ligériens. Accompagner la réussite des lycéens et apprentis reste une priorité régionale ». Il faut souligner le réalisme de cette décision, inscrite au cœur d’une stratégie régionale d’investissement dans les lycées 2018-2024, qui mobilise 780 M€ d’investissements régionaux, sur sept ans.

Des prévisions atteintes avec neuf années d’avance

Christelle Morançais, Antoine Chéreau, 1er vice-président en charge de l’Éducation et des lycées, et Isabelle Leroy, vice-présidente en charge des lycées, ont expliqué les choix d'implantations guidés par les outils de prospective mis en place par la Région, « lesquels ont révélé une situation plus complexe que prévue en Sud-Loire de la Loire-Atlantique », explique Antoine Chéreau. « En clair, les prévisions envisagées à horizon 2025, annonçant une augmentation de 6 500 élèves, ont été atteintes dès 2016. Concrètement, 11 000 élèves supplémentaires sont attendus dans les voies d’enseignement général et technologique sur la période 2016-2024. Il fallait donc agir et prendre cette décision courageuse, en fonction de la question démographique qui se pose à nous. »

Deux lycées et deux extensions complémentaires

« Le choix de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu et de Vertou est une décision forte qui n’était pas attendue », insiste Christelle Morançais, « car un seul lycée ne suffisait pas pour absorber cette poussée démographique. » Avec 75 000 nouveaux habitants à accueillir à l’horizon 2030, la métropole nantaise confirme son explosion démographique, et les Pays de la Loire confortent leur attractivité. « Pour répondre à ce défi », Christelle Morançais préconise un « bouquet de solutions » : ainsi, à la construction de deux lycées polyvalents s’ajoute l’extension de deux établissements existants, Alcide-d'Orbigny à Bouaye (44) et le lycée du Pays de Retz à Pornic (44), à horizon 2023. Deux créations et donc deux extensions : la Région des Pays de la Loire finance l’intégralité de ce projet d’envergure, pour un budget total estimé à 120 M€.

Décision objective, approfondie et participative

« La décision n’a pas été simple », ajoute Antoine Chéreau, « il a fallu mesurer les capacités d’absorption des lycées existants, comme analyser l’ensemble des dossiers déposés par des communes candidates. La décision s’est faite de façon objective, approfondie et participative. » Chaque site a fait l’objet d’une étude détaillée et d’une visite sur place. Un comité de concertation associant le Conseil départemental de Loire-Atlantique, le Rectorat, la DASEN 44, le collectif Nouveaux lycées Sud-Loire 44, la FCPE, la PEEP et les services régionaux s’est rassemblé à plusieurs reprises pour échanger sur l’avancée des étapes et l’analyse des dossiers selon les critères établis par la Région. « La question du temps d’acheminement des élèves vers leur établissement a également été un critère décisif », rappelle Isabelle Leroy. « Le choix s’est fait en raison du positionnement de la ville, de ses équipements, infrastructures et lignes de transports en commun existantes. »

Mot(s) clef(s)

Quelques mots sur...

- Le nouveau lycée à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

Projet d’un lycée polyvalent (voies générale et professionnelle) d'une capacité estimée de 1 200 places, destiné à soulager les effectifs des lycées publics existants les plus en tension d’effectifs (Les Bourdonnières à Nantes, Jean-Perrin à Rezé et Alcide-d’Orbigny à Bouaye) et à accompagner la poussée démographique du secteur, tout en proposant une solution supplémentaire possible pour les jeunes du secteur de Sainte-Pazanne. Il sera aussi équipé d’un internat de 80 places, d’un nouveau complexe sportif et d’une plate-forme de car. Sa capacité pourra être extensible à 1 500 places.
Objectif de livraison pour la rentrée scolaire 2025.

- Le nouveau lycée à Vertou

Projet d’un lycée polyvalent (voies générale et professionnelle) d'une capacité estimée de 1 200 places destiné à alléger significativement les effectifs des lycées Les Bourdonnières à Nantes, La Herdrie à Basse-Goulaine et Aimé-Césaire à Clisson. Sans internat, cet établissement sera doté d’un nouveau complexe sportif et d’une plate-forme de car. Sa capacité pourra être extensible à 1 500 places.
Objectif de livraison pour la rentrée scolaire 2027.

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00