En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir© RPDL / S. Dacher

Les rencontres publiques se poursuivent en région

"On s’en parle". La présidente de la Région, Christelle Morançais, a lancé une session de rencontres avec les habitants des Pays de la Loire, dans chaque département. L’occasion d’aller à la rencontre du public et de dialoguer avec les Ligériens sous la forme de soirées débats. Des rencontres précédées de visites terrain auprès d’acteurs du territoire, dans des entreprises, des établissements de formation…

Prochaines dates : le 21 mai à 18 h 30 à Changé au Laval Virtual Center ; le 5 juin à 18 h 30 au Mans, salle Forum des Quinconces ; le 12 juin à 18 h 30 à Angers, Atrium du Lycée Chevrolier et le 24 juin à 18 h 30 à Mouilleron-le-Captif, salle de la Longère de Beaupuy (zone de Beaupuy).

Le premier rendez-vous qui s’est tenu en Loire-Atlantique à Saint-Sébastien-sur-Loire, a fait salle comble. Habitants, élus locaux, usagers des transports publics, chefs d’entreprise, commerçants, membres associatifs… Tous étaient venus entendre et comprendre l’action conduite par la Région des Pays de la Loire : ses compétences, ses attributions, ses mesures prises et décisions votées pour le quotidien des Ligériens. « Je suis présente face à vous pour assumer et vous présenter ce que fait la Majorité régionale pour votre quotidien : emploi, transports, jeunesse… "On s’en parle" : c’est un moment ce soir pour échanger et dialoguer avec vous », a insisté Christelle Morançais ; « Échanger, écouter les préoccupations et y apporter des réponses concrètes, tel est mon objectif. »

L’emploi et l’économie au cœur du sujet

Emploi et économie, réussite de tous les jeunes, équilibre des territoires, infrastructures et transport, cadre de vie et ambition culturelle et sportive. Au total, six thématiques ont été abordées lors de cette première soirée publique, permettant aux participants, pour chaque sujet, d’interpeler la présidente de Région. « Quelles solutions pour que les entreprises exportent davantage ? » « Qu’est-il possible de faire pour améliorer l’accès au logement pour les travailleurs saisonniers ? » « En cas de difficultés rencontrées par les entreprises, comment la Région peut-elle agir ? » Les questions sont variées, précises, et la thématique de l’emploi et de l’économie a mobilisé longtemps l’attention de l’assemblée.

La formation, une des clefs vers l’emploi

Plan de bataille pour l’emploi, Contrat de croissance entreprises, dispositifs de formation… La présidente a détaillé ce qui constitue pour elle « le combat des combats » : apporter des solutions aux entreprises qui recrutent et aux Ligériens à la recherche d’un emploi. « Il est inacceptable que des entreprises peinent à recruter ou tout simplement à trouver des candidats pour certains postes », a-t-elle souligné, expliquant alors en substance l’importance « des formations courtes d’adaptation à l’emploi, qui affichent un taux de succès de 90 %, dans les six mois. » La Région entend « simplifier la vie des entreprises pour les aider à recruter, comme de jouer la carte de la proximité, avec des services à la carte, au plus près des territoires ».

Former mieux et former plus

Il a encore été question d’emploi lorsque la fracture territoriale a été abordée, un participant sollicitant la Région pour « amener du travail dans ces déserts territoriaux pour relancer une dynamique gagnante ». La réponse de la présidente fut claire : « former mieux et former plus, se saisir de la compétence orientation avec la même ambition que la compétence apprentissage, dont la Région  va perdre la gestion, sur décision de l’État ». Orientation, apprentissage, éducation : dans ce domaine, Christelle Morançais a rappelé au public la création de deux nouveaux lycées en Loire-Atlantique, « pour répondre à la forte pression démographique. Je tiens à ce que la Région puisse accueillir tous les lycéens dans des conditions satisfaisantes ».

Travailler sur les secteurs en tension

À chaque question provenant du public, le souhait affiché est d’apporter une réponse concrète, une solution, une explication aussi : « madame la présidente, merci d’informer les jeunes que dans le secteur du transport, nous disposons de matériels roulants, d’une forte demande, mais de trop peu de chauffeurs. » Réponse de l’intéressée : « ce domaine comme beaucoup de secteurs en tension, nous interroge. C’est pourquoi la Région a pris la décision de financer à 100 % le permis des transports routier pour inciter les candidats à s’intéresser à ce secteur dont les débouchés sont réels. » Au fil de la soirée, d’autres sollicitations ont permis au public d’en savoir plus sur les compétences régionales : « quel est le budget de la Région ? »
« Comment sont gérés les fonds européens confiés à la Région ? »
« Où en est-on en matière de mobilité électrique ? ».

Réchauffement climatique, santé publique…

L’exercice de la confrontation publique a permis également à la présidente Christelle Morançais de s’exprimer sur d’autres préoccupations : l’après Notre-Dame-des-Landes, « et du rebond collectif et rapide que j’ai exigé auprès de l’État, concrétisé par un Contrat d’avenir impactant les futurs projets de notre région. » Réchauffement climatique, problématiques de santé publique ; il a notamment été question d’entretien du patrimoine bâti lorsque Christelle Morançais a abordé « le tragique épisode de l’incendie de Notre-Dame de Paris. » Dernier sujet abordé : le sport et la culture. Là aussi, en répondant aux différentes demandes portant sur les équipements, l’engagement du mouvement sportif, la présidente en a profité pour saluer « les 700 000 bénévoles associatifs qui donnent de leur temps, chaque jour dans notre région, pour faire vivre nos associations. »

Contribuer à Ma région 2050

Ces rencontres publiques sont aussi l’occasion d’évoquer le futur du territoire, avec le lancement de la concertation grand public Ma région 2050 : « cette démarche prospective vise à imaginer et à construire collectivement l’avenir de notre région », a insisté Christelle Morançais. « 2050, cela peut paraître loin, mais c’est dès aujourd’hui que nous devons prendre les décisions qui vont définir l’avenir de notre région, en termes de logements, de transports, d’énergie, d’éducation, de climat… Je vous invite tous à y apporter votre contribution. »



Mot(s) clef(s)

Les rencontres publiques se poursuivent :

  • En Mayenne, le 21 mai à Changé : au Laval Virtual Center, à 18h30
  • En Sarthe, le 5 juin au Mans : salle Forum des Quinconces, à 18h30

  • En Maine-et-Loire, le 12 juin à Angers : Atrium du Lycée Chevrollier, à 18h30
  • En Vendée, le 24 juin à Mouilleron-le-Captif : salle de la Longère de Beaupuy, (zone de Beaupuy), à 18h30

Entrées libres.

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
Contacts - 02 28 20 50 00