En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

L’Euro féminin, ce sera Handballissime !

Moins de deux ans après avoir accueilli le championnat du monde masculin de handball 2017, la France organisera du 29 novembre au 16 décembre 2018 l’EHF EURO 2018 dans cinq villes, dont Nantes. En accueillant près de 15 rencontres, les Pays de la Loire confirment une nouvelle fois qu’ils sont une terre de handball, d’événements sportifs et de défis. Alors, pour participer au spectacle, prenez-vos places, (tant qu’il en reste) !

Les Bleues, championnes du monde de handball en titre, feront, si elles se qualifient au tour principal, le spectacle en Pays de la Loire, à Nantes. Le handball est le seul sport collectif à afficher des titres mondiaux féminins et masculins. L'équipe de France féminine a notamment décroché le titre de championne du monde en 2033 et en 2017 et l'équipe masculine le titre de champion du monde en 2017. À Rio, les deux équipes sont également montées sur le podium olympique (médailles d’argent). Une grande première dans le sport français.

Handballissime !

Handballissime est un superlatif spécialement créé pour l’événement afin d’inviter les athlètes au dépassement de soi et les spectateurs à célébrer le handball et le sport au féminin dans une ambiance de fête. Ainsi, en réunissant en France les meilleures joueuses du monde, cet Euro Handballissime proposera un événement qui célèbrera le sport en général, le sport féminin en particulier. « C’est une chance et un honneur d’accueillir cette compétition prestigieuse, en décembre prochain, en Pays de la Loire », souligne Laurence Garnier, vice-présidente du Conseil régional déléguée notamment aux sports. L’élue régionale insiste : « cette compétition, dont la Région est partenaire, est aussi l’occasion pour nous de mettre l’accent sur tout ce que peuvent faire les femmes dans le sport : jouer bien sûr, mais aussi arbitrer, entraîner, diriger. C’est aussi un grand moment où les bénévoles sauront se mettre en valeur et montrer leur enthousiasme. »

Un palmarès de prestige

« Cet Euro constituera un événement important dans le cadre du développement du sport féminin, qui sera également mis à l’honneur avec l’organisation de la Coupe du monde féminine de football en France l’année suivante », poursuit Sylvie Pascal-Lagarrigue, présidente du comité national d'organisation de l'Euro 2018 féminin. « C’est l’occasion de travailler main dans la main avec les autres disciplines et de créer des passerelles entre nous pour continuer à développer la handball, en Pays de la Loire et dans les autres régions bien sûr. »
Les tricolores sont ainsi reparties avec une neuvième médaille pour le handball féminin, la cinquième dans un Mondial, la troisième d'affilée en compétition internationale après l'argent des JO de Rio et le bronze de l'Euro 2016.


Les quatre joueuses du NAHB et de l'équipe de France - © RPDL / S. DACHER

Quatre internationales nantaises

L’Euro féminin de handball constitue un objectif majeur pour les quatre joueuses du Nantes Atlantique Handball (NAHB), club phare régional, qui font partie du groupe France. En effet, les arrières Camille Ayglon-Saurina et Kalidiatou Niakaté, la gardienne Catherine Gabriel, et l’ailière droite Blandine Dancette, toutes quatre internationales, se préparent à la compétition. « J’espère que la fête sera belle », lance Camille Ayglon-Saurina. « Nous allons affronter les meilleures équipes du moment, dans une compétition plus relevée que le mondial. Aucune petite équipe, pas de joker en cas de défaite. À nous d’être performantes ! »

Gagner à domicile ?

« Le tout est d’être prêtes au mois de décembre », assure Kalidiatou Niakaté. « En attendant, on se concentre sur la tactique, la préparation physique. Nous faisons partie des équipes favorites et beaucoup de joueuses nous connaissent. À nous d’être à la hauteur sur le terrain. » Catherine Gabriel, qui évolue au poste de gardienne, sait aussi combien la responsabilité et l’attente du public sont grandes. « Déjà, de porter la tunique bleu blanc rouge, c’est merveilleux. Mais en plus, de jouer devant notre public, à Nantes, c’est le top. Nos supporters seront là pour nous encourager, ce sera également un bon tremplin pour notre club, le NAHB ! »


Camille Ayglon-Saurina - © RPDL / S. DACHER

Prendre sa place, sans plus attendre

Il y a bien d’autres enjeux associés à cet Euro de handball et le sport féminin prend de plus en plus de place en France et dans le monde. Il a besoin de grands événements internationaux pour contribuer au développement de la pratique féminine au sens large du terme. Faire aimer le sport, soutenir l’équipe de France, Blandine Dancette veut s’en porter garante. La championne du monde et joueuse du NAHB insiste : « On a une grande envie de faire quelque chose sur nos terres et on compte pour cela sur le public nantais et ligérien ! Et à l’issue de la compétition, si nous pouvons attirer davantage de public pour venir nous supporter, nous aurons atteint notre objectif ! » Le message est passé. Alors, rendez-vous sur le site pour réserver ses places, 65% d’entre elles sont à moins de huit euros !

 

Mot(s) clef(s)

L'EURO 2018 EN PRATIQUE

Du 29 novembre au 12 décembre, Nantes accueille 15 matchs du groupe A, hall XXL de La Beaujoire, qui présente la particularité d’être composé de deux équipes nordiques (Danemark, Suède), une équipe qui cherche à retrouver son standing (la Pologne) ainsi qu’une formation serbe qui demeure l’inconnue en compétition. Le groupe est assez ouvert et équilibré. Au total, seize équipes européennes se disputeront le titre, détenu par la Norvège. Toutes les infos sont sur le site fra2018.ehf-euro.com

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00