En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Ma thèse en 180 secondes. Une vétérinaire sélectionnée pour la finale nationale

Trois minutes sur scène pour résumer des années de travail et convaincre un jury. C’est le défi que vient de relever Laëtitia Jaillardon, spécialiste en pathologie clinique vétérinaire. Elle représentera les Pays de la Loire à la finale nationale du concours «Ma thèse en 180 secondes».

Du stand-up pour une thèse. C’est le mariage a priori incongru que réussit le concours Ma thèse en 180 secondes. Des «thésards» doivent expliquer sur scène en 3 minutes et devant un jury l’objet et l’intérêt de leurs travaux. L’épreuve est internationale et débute par des sélections régionales. Douze doctorants des Pays de la Loire ont relevé le défi vendredi 28 mars au Croisic face à un jury d’universitaires, de scientifiques et de spécialistes de la communication. 

Un exercice intellectuel stimulant

L’exercice intellectuel est aussi stimulant pour le public qui se plonge dans les problèmes de la crise financière ou de l’adoption internationale avant de se passionner pour les diodes acoustiques avant de se passionner pour une bactérie bioprotectrice ou des transmetteurs thermo-acousto-électriques qui permettront un jour d’utiliser l’énergie aujourd’hui gaspillée par les moteurs pour climatiser les voitures. 

Tous les sujets ont une valeur scientifique indéniable. Ce n’est pas là-dessus que le jury devait se prononcer mais sur la prestation scénique, sa clarté, son originalité. 

Le chien comme modèle

Après une délibération deux fois plus longue que prévue, il a décerné son prix (et donc la qualification pour l’épreuve nationale) à Laëtitia Jaillardon, 35 ans, vétérinaire à Oniris (école vétérinaire de Nantes). Cette lyonnaise d’origine, arrivée à Nantes en 2008, est une spécialiste en pathologie clinique vétérinaire. Elle se destine à une carrière d’enseignante-chercheuse. Sa thèse, démarrée en 2011 porte sur le carcinome mammaire spontané canin comme modèle d’étude des interactions entre les régulateurs de croissance, obésité et cancer du sein. Elle vous explique tout cela en 180 secondes chrono.

Le public, essentiellement composé de doctorants qui participaient à un séminaire au domaine de Port aux Rocs, avait lui aussi son mot à dire. Il a décerné son prix à une jeune sarthoise passionnée de littérature. A 25 ans, Anaïs Boulard enseigne la grammaire à l’université d’Angers en parallèle de ses recherches. Pour sa thèse, elle s’intéresse à l’écologie dans la littérature contemporaine de France et d’Amérique du Nord. Un travail qu’elle pense achever en 2016 avant de rejoindre, elle l'espère les Etats-Unis pour un post-doctorat.  

Mot(s) clef(s)

Ma thèse en 180 secondes : les prochaines étapes

Finale nationale à Lyon le 10 juin 2014.
Finale internationale à Montréal en septembre 2014 avec des représentants du Québec, de la Belgique et du Maroc.
Tous les détails sur le concours 

Les thèses en compétition

Mickael DOUE
Mapping métabolique et isotopique de fluides biologiques en réponse à l'usage illégal d'hormones gonadiques et hypophysaires chez l'animal de production.

Clémence MAHEO
L'adoption internationale en France : des acteurs en concurrence ?

Côme OLIVIER
Étude théorique et expérimentale des transducteurs thermo-acousto-électriques : approches semi-analytiques, modélisation des effets non linéaires de saturation.

Anaïs BOULARD Université d'Angers (Prix du public)
La crise écologique dans la littérature contemporaine de France et d'Amérique du Nord.

Abdel Malik OLA
Une approche cognitive de l'évaluation des projets d'innovation.

Taous SARAOUI
Mécanismes d’interactions entre une bactérie bioprotectrice d’intérêt pour la biopréservation des produits de la mer Lactococcus piscium CNCM I-4031 et la bactérie pathogène Listeria monocytogenes.

Mouhamad KOUZEZ
La réglementation de Bâle face à la crise.

Laetitia JAILLARDON Université de Nantes (Prix du jury)
Identification et validation du carcinome mammaire spontané canin comme modèle d’étude des interactions entre régulateurs de croissance, obésité et cancer du sein

Pascal BOISLIVEAU
L’arbitrage et le droit administratif.

Farah EL MIR AL AYOUBI
Effet de la peur de chuter sur les caractéristiques biomécaniques et spatiotemporelles de la posture et de la marche des personnes âgées.

Valérie ROCHAIX
La construction discursive de la signification du patrimoine.

Thibaut DEVAUX
Rectificateurs et diodes acoustiques : conception de nouvelles architectures, théories et expériences.

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00