En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Recherche en Pays de la Loire. Angers inaugure son campus du végétal

Le végétal est une spécialité angevine. Il a désormais son campus où 250 chercheurs et ingénieurs sont déjà au travail. Un regroupement qui vise à faire des Pays de la Loire une place forte de la recherche internationale dans ce domaine.

Laboratoire de microscopie © Région Pays de la Loire - Nicolas Dumez
Gaël Paskiewicz, doctorant de l’équipe mito-stress, de l’université d’Angers, est déjà au travail dans le laboratoire de microscopie (Imac). 

Encore quelques machines à installer et les 250 chercheurs et ingénieurs regroupés sur le tout nouveau Campus du végétal à Beaucouzé près d’Angers seront parfaitement opérationnels. C’est l’aboutissement d’un long processus qui visait à mettre fin à l’émiettement du secteur végétal angevin. L’Inra, l’Université d’Angers, Agrocampus Ouest et l’ESA disposent désormais d’installations communes dédiées à la formation, à la recherche et à l’innovation en horticulture, semences, fruits, légumes. 

Le campus du Végétal se compose d’une maison de la recherche (8500 m2 inaugurés le mercredi 9 septembre), d’une maison du végétal - qui abrite notamment les équipes du pôle de compétitivité Végépolys - de serres et de vergers expérimentaux.

L’objectif des acteurs locaux et régionaux qui ont oeuvré à la création de ce campus est d’asseoir Angers comme capitale du végétal et, plus largement, de positionner sur la scène internationale les Pays de la Loire comme référence dans ce domaine.

De nombreux défis

Pour Christophe Clergeau, 1er vice-président de la Région des Pays de la Loire, "l’inauguration du Campus du végétal est l’aboutissement d’un véritable élan collectif pour rassembler, mettre en cohérence et donner à voir tous les atouts du végétal spécialisé en Pays de la Loire et lui permettre de gagner en visibilité et en attractivité". Dans la région, le végétal représente 4000 entreprises. 450 chercheurs et 2500 étudiants travaillent sur ce thème. 

Les chercheurs ont de nombreux défis à relever et notamment celui d’apporter leur pierre à la transformation du système de production agricole et agro-alimentaire. Il s’agit de trouver des solutions pour produire une alimentation de qualité qui doit nourrir une population mondiale en forte augmentation tout en diminuant l’impact de cette production sur les ressources de la planète. Les recherches porteront entre autres sur la santé des plantes et la mise au point de nouvelles variétés.

4 labos dans la maison de la recherche

Laboratoire de biologie moléculaire © Région Pays de la Loire - Nicolas Dumez
Marie-Anne Le Moigne et Hanaé Roman préparent une thèse au sein de l’équipe Arche de l’université d’Angers. Elles procèdent aux toutes premières manipulations sur des feuilles de rosiers dans le nouveau laboratoire mutualisé sur le campus du végétal. 

Ces quatre laboratoires représentent la majeure partie des forces de recherche de l’Anjou dans la domaine du végétal : IRHS (Institut de recherche en horticulture et semences), le SONAS (Substances d’origine naturelle et analogues structuraux), le GRAPPE (groupe de recherche en agro-alimentaire sur les produits et procédés) et le LEVA (laboratoire d’écophysiologie végétale et d’agroécologie). 

Le financement

Le Campus du végétal fait partie du contrat de projet Etat-Région 2007-2014. L’investissement de 22,7 millions d’euros a été pris en charge par le Département du Maine-et-Loire (6,5M€), les fonds européens (5M€), la Région des Pays de la Loire (4,47M€), Angers Loire Métropole (22,7M€) et l’Etat (3,35M€). L’effort se poursuivra dans le cadre du contrat de plan Etat-Région pour la période 2015-2020

Objectif végétal

C’est le nom d’une stratégie collective pour faire des Pays de la Loire un centre européen de référence sur le végétal spécialisé. Portée par l’université d’Angers avec l’Inra, l’université de Nantes, le groupe Esa, Agrocampus Ouest et Végépolys, cette démarche est soutenue financièrement par la Région des Pays de la Loire, Angers Loire Métropole et les fonds européens pour le développement régional. Une feuille de route a été établie pour les 5 ans à venir. 

Une convention avec l’Inra

En marge de l’inauguration du Campus du végétal, l’Inra et la Région des Pays de la Loire ont signé une convention qui vise à conforter l’ancrage de l’institut de recherche en Pays de la Loire.

Signature de la convention Région - Inra © Région Pays de la Loire - Nicolas DumezFrançois Houllier président-directeur-général de l’Inra et Christophe Clergeau, 1er vice-président de la Région des Pays de la Loire.

  

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00