En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir© RPDL / Sébastien Dacher

Nos jeunes s’engagent pour promouvoir les valeurs républicaines

C’est pour promouvoir les valeurs fortes de respect, de civisme et d’ouverture sur le monde que la Région des Pays de la Loire a lancé le dispositif "Ambassadeurs du civisme", avec le soutien de l’UFCV. Depuis quelques semaines, des jeunes de 18 à 25 ans, engagés en service civique, ont rejoint l'équipe des "ambassadeurs du civisme" au sein d’établissements scolaires : lycées, CFA, Maisons familiales et rurales. Présentation de ce nouveau dispositif régional.

Le civisme, les relations établissements - entreprises, la prévention santé et la culture. Depuis la rentrée, ces quatre thématiques sont au cœur de projets conduits d’ores et déjà par douze ambassadeurs du civisme, investis dans les d’établissements scolaires ligériens. À terme, ils seront 25. « Inscrit dans le Pacte éducatif régional, le dispositif des ambassadeurs du civisme est une dynamique que nous avons mise en place au sein d’établissements volontaires. L’accueil d’un ambassadeur doit déboucher sur un projet utile, citoyen, qui met en valeur la richesse des parcours et des compétences des élèves », explique Isabelle Leroy, vice-présidente de la Région déléguée notamment au civisme. « Ces missions de huit mois ont pour objectif d’accompagner les parcours de jeunes ligériens, investis sur des projets axés sur le civisme et les valeurs de la République, au sens large du terme. »

S’appuyer sur des valeurs fortes

À une période d’immersion indispensable au cœur des établissements, dans lesquels les ambassadeurs sont accueillis pendant toute la durée de leur service civique, s’ajoute un parcours de formation civique et citoyen, dispensé par l’UFCV, association nationale de jeunesse et d'éducation populaire. Guillaume Rousseau, référent Pays de la Loire service civique, en précise les contours : « Pendant trois jours, les ambassadeurs ont été sensibilisés à l’engagement citoyen, la conduite de projets, aux discriminations, aux dispositifs institutionnels et européens… » Le service civique est un projet à bénéfice réciproque : les volontaires ambassadeurs du civisme affinent leur projet d’avenir ; les lycéens et les équipes éducatives profitent du dynamisme des jeunes en service civique pour s’ouvrir vers les acteurs du territoire et s’impliquer dans des projets. « Cette mission n’est pas anodine car elle s’appuie sur des valeurs fortes, auxquelles les jeunes ne sont pas toujours confrontés. Pour faciliter au maximum le travail de ces ambassadeurs, une réflexion a été menée avec les équipes éducatives au sein des établissements, avec un objectif majeur : proposer et mettre en place, en fin de parcours, un projet porteur, s’inscrivant souvent dans le prolongement d’une action éducative ligérienne. Il est important de marquer une continuité entre un projet débuté et une issue concrète, valorisante pour les élèves, comme pour les ambassadeurs. »

Aux élèves d’être responsables et ouverts

Le projet final peut prendre la forme d’une exposition, d’une action de sensibilisation, d’un forum, d’un débat… Marthe Villeneuve, vendéenne de 21 ans, fait partie de la première promotion de ces "Ambassadeurs du civisme". Son projet, elle l’a imaginé en amont avec la tutrice qui l’accompagne, au sein du lycée professionnel Louis-Armand, à Machecoul (44), l’un des établissements volontaires : « L’idée est de créer une exposition culturelle mobilisant les élèves des différentes sections professionnelles du lycée qui seraient amenés à exprimer artistiquement une compétence inhérente à leur formation. Je compte également solliciter les acteurs culturels et associatifs de la ville pour les intégrer au projet. » Au-delà du projet lui-même, l’ambition est aussi de transmettre des valeurs, comme le souligne Guillaume Rousseau : « rendre les élèves responsables, ouverts sur leur environnement, et plus citoyens dans leur manière d’agir ». L’UFCV poursuit sa mobilisation des candidats, « des missions de service civique sont encore à pourvoir sur certains départements comme la Mayenne, et nous disposons d’établissements prêts à accueillir ces ambassadeurs ».
Ambassadeur du civisme : mission de 6 à 12 mois, ouverts aux 16 – 25 ans. La Région a mobilisé 40 000€ pour subventionner l’opérateur retenu (UFCV) qui conduit le projet "Ambassadeurs du civisme", pour mettre à disposition, à terme, 25 jeunes en service civique dans les établissements ligériens volontaires.
Infos sur le dispositif sur paysdelaloire.fr / ambassadeur civisme


TEMOIGNAGES

« J’ai présenté aux enseignants les thématiques qu’il me paraissait intéressant de valoriser et le sujet de l’addiction aux réseaux sociaux est rapidement apparu. L’objectif n’est pas d’être moralisatrice sur le lien qu’entretiennent les élèves avec leur smartphone, mais de les amener à se poser les bonnes questions et d’échanger de manière constructive. J’espère pouvoir mettre en place une journée spécifique, "sans téléphone". »
Marine Fonteneau, ambassadrice du civisme au lycée La Providence de Cholet (49).

 
« Je reprendrai mes études d’infirmier l’an prochain, et il était cohérent pour moi de m’investir, à travers cette mission, dans un projet lié à la santé et en particulier à la lutte contre les addictions. Je proposerai au sein de l’établissement des questionnaires pour que les élèves s’autoévaluent sur ces questions et mettrai en place un programme mensuel de sensibilisation. La dépendance au tabac sera le premier sujet traité. »
Adrien Lévèque, ambassadeur du civisme au lycée privé professionnel Nazareth à Ruillé-sur-Loire (72).

 
« Le cyber-harcèlement fait partie des sujets qui préoccupent les adolescents, comme leurs parents et les enseignants. Disposant d’une formation en psychologie, j’ai voulu faire une pause dans mes études en m’investissant dans une expérience civique et professionnelle, pour aller au contact, imaginer sur le terrain des actions de prévention. Débats, jeux, ateliers… Le projet final proposé se fera nécessairement dans la bienveillance et le respect des autres. »
Philippine Poirier, ambassadrice du civisme au lycée polyvalent Guy-Moquet – Étienne-Lenoir, Châteaubriant (44).

 

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00