En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir© RPDL / S. Dacher

Un gilet fluorescent pour être vu

C’est une question de bon sens, et de sécurité. Les 150 000 jeunes ligériens inscrits aux transports scolaires porteront désormais un gilet vert de sécurité fluorescent, indispensable pour attendre le car, monter à bord, et pour en descendre. Cette première en France est une initiative de la Région des Pays de la Loire, compétente en matière de transports scolaires, qui a fait de la sécurité des élèves une priorité.

7h12, sortie de Denée, au sud d’Angers, le jeune Naël attend son car depuis quelques minutes et le soleil n’est pas encore prêt de se lever. Ce matin-là, c’est la présidente de la Région des Pays de la Loire, Christelle Morançais, et Roch Brancour, vice-président en charge des transports, qui ont accueilli le jeune homme ainsi que l’ensemble des usagers de la ligne Aléop empruntée par ces élèves pour se rendre à leur établissement scolaire. Christelle Morançais, et Roch Brancour sont allés à leur rencontre pour leur distribuer un gilet fluorescent, tout en les sensibilisant surtout à la nécessité de le porter.

 

150 000 élèves et apprentis concernés
La sécurité des élèves est un enjeu prioritaire pour la Région des Pays de la Loire, raison pour laquelle elle a souhaité équiper de gilets fluorescents les 150 000 élèves et apprentis transportés quotidiennement, de la maternelle à la terminale. Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan sécurité des Pays de la Loire, seule Région de France à équiper tous les élèves usagers des transports. 590 000 € y sont consacrés pour cette année 2019-2020.

« Il peut nous sauver la vie »
Qu’a retenu le jeune Naël de cette opération de prévention ? « De jour comme de nuit, le gilet peut nous sauver la vie, car il nous permet d’être vus par les voitures, surtout à cette période de l’année où il fait noir longtemps. » Mais il n’y aura pas d’exception à son port : hiver comme été, tôt le matin, le midi, le soir, porter ce gilet devient obligatoire, quelle que soit la ligne de car régionale empruntée. La visibilité des élèves par les usagers de la route est un élément primordial de la sécurité du transport scolaire.

 
« Le port du gilet renforce la visibilité des élèves lorsqu’ils rejoignent leur point d’arrêt ou leur domicile, et pendant le trajet du car, en cas d’évacuation. Il permet aussi aux chauffeurs de cars de repérer les élèves à leur point d’arrêt. »
Christelle Morançais, présidente de la Région


 
« La sécurité liée au transport scolaire s’étend au-delà des trajets à bord du car. Un élève portant un gilet vert réfléchissant est perçu à 160 mètres, contre seulement 30 mètres s’il n’en porte pas. L’enjeu est que ce gilet devienne naturel pour tous les élèves. Nous comptons sur la collaboration des parents pour inciter leurs enfants à le porter. »
Roch Brancour, vice-président en charge des transports


 
« Cela fait cinq années que je prends le car et effectivement, je pense que pour être le plus en sécurité possible, ce gilet peut être utile. Certains diront que ce n’est pas très beau, mais ce n’est pas le but. Tout le monde doit se sentir concerné par la sécurité routière. »
Maëlle Roux, lycéenne au lycée Jean-Bodin aux Ponts-de-Cé


 
« Je suis convaincu de la portée d’une telle opération. Dans un établissement comme les nôtres, où 600 des 700 élèves empruntent les cars régionaux, cela me paraît indispensable, d’autant plus que les temps de trajets sont tels que les élèves arrivent parfois de nuit, et repartent de nuit. Être vus est primordial. »
Michel Lourtis, proviseur du lycée Jean-Bodin aux Ponts-de-Cé.
(accompagné sur la photo de Nathalie Ruitort, proviseur adjointe)


LA DISTRIBUTION EN PRATIQUE
La distribution dans les établissements est en cours depuis mi-novembre et se poursuivra jusque fin décembre. À partir du début d’année 2020, les conducteurs contrôleront systématiquement le port du gilet par les élèves. Les années suivantes, seuls les nouveaux élèves recevront un gilet ainsi que ceux qui changent de catégorie d’établissement (passage au CP, en 6e et en seconde). En cas de besoin de renouvellement de gilet (perte ou changement de taille), une demande spécifique pourra être adressée à la Région.

Les transports scolaires 2019-2020 en chiffres
· Dans les Pays de la Loire :
o 150 000 élèves transportés sur 3 400 circuits chaque jour
o + 15 500 points d’arrêts scolaires
o 70 entreprises intervenant pour la Région dans les transports scolaires
o 150 000 gilets vert fluorescents distribués pour un budget de 590 K€

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
Contacts - 02 28 20 50 00 
Contacts Transports - Inscriptions scolaires