En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir

Vers un nouveau pont sur la Loire ?

Tous les jours, les embouteillages s’accumulent sur le pont de Cheviré, reliant le sud et le nord de la Loire. Afin de mieux connecter nos territoires ligériens, la Région a obtenu que l’État cofinance avec elle une étude pour évaluer la possibilité d’un autre franchissement de la Loire. Avec près de 100 000 véhicules qui l’empruntent chaque jour, le pont de Cheviré est régulièrement saturé. A l’initiative de la Région, une étude a été lancée pour envisager un nouveau franchissement de la Loire.

Le pont de Cheviré est emprunté par près de 100 000 véhicules chaque jour, dont 90 % du trafic concerne des trajets domicile travail. Au fil des ans, ce pont est devenu l’illustration de la saturation des infrastructures routières existantes qui bloque le trafic entre le sud et le nord de la Loire, et qui pénalise les échanges économiques comme les déplacements des Ligériens. Le constat est unanime : il faut un nouveau franchissement de la Loire.

Étudier toutes les solutions

Comme s’y était engagée la majorité régionale, le Conseil régional a lancé une étude, financée avec l’État, qui confrontera l’ensemble des solutions envisageables. « Plusieurs scenarii sont possibles : tunnel posé à l'ouest de l'île de Nantes, élargissement du pont Anne de Bretagne, doublement du pont de Cheviré, construction d'un nouveau pont... Tout va être mis sur la table », a indiqué Bruno Retailleau. Les résultats sont attendus d’ici à un an.

Forger l’attractivité de la région

L’objectif est de parvenir à une solution pragmatique et efficace, prenant en compte les besoins et les priorités des Ligériens. La région possède un habitat assez dispersé, rendant l’usage de la voiture indispensable : deux tiers des déplacements domicile travail sont réalisés par la route. De même, « 85 % des échanges économiques se font aussi par voie routière, qui reste donc l’un des vecteurs essentiels de notre compétitivité », complète Bruno Retailleau. « Je me réjouis que sur ce sujet se dessine enfin une volonté collective d’aménagement de long terme, pour forger l’attractivité de la région et de sa capitale nantaise à l’horizon des trente prochaines années. »

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00