FAQ : Les Pays de la Loire

Questions-réponses sur la région des Pays de la Loire.

Quelle est la superficie de la région ?

32 000 Km2, soit près de 6% de la surface de l’Hexagone. Les Pays de la Loire sont l’une des plus vastes régions françaises.



Combien y a-t-il de communes en Pays de la Loire ?


1504, réparties dans 5 départements : la Loire Atlantique, le Maine-et-Loire, la Mayenne, la Sarthe et la Vendée. Voir les sites des départements : 44 / 49 / 53 / 72 / 85



Comment appelle-t-on ses habitants ?

Les Ligériens, en référence au nom latin de la Loire, Liger. Utilisé comme adjectif, il désigne ce qui se rapporte à la Loire. Par extension, le nom nous permet d’appeler les habitants des Pays de la Loire des Ligériens, sachant que cette autorisation relève de la seule liberté d’usage de la langue française. Plus long fleuve de France et dernier grand fleuve sauvage d’Europe, la Loire traverse la région sur près de 200 Km.



Combien y-a-t-il d’habitants en Pays de La Loire ?

3,3 millions, ce qui en fait la 5e région française pour la population. L’agglomération nantaise, premier pôle urbain du Grand Ouest, compte à elle seule 550 000 habitants..



Quel est le point culminant des Pays de la Loire ?

Situé au cœur du parc naturel Normandie Maine et des Alpes Mancelles, le Mont des Avaloirs en Mayenne est avec ses 417 m le point culminant de l’Ouest de la France.



Quel est le plus grand plan d’eau de la région ?


Plus grand lac naturel de plaine de France en hiver (6300 ha), le lac de Grand-Lieu est situé à 14 km au sud-ouest de Nantes au cœur d’une réserve naturelle qui héberge près de 230 espèces d’oiseaux. Une légende dit qu’une riche cité gauloise appelée Herbauges aurait existé à cet endroit. Ses habitants se montrant réfractaires à l'évangélisation, Dieu, à la demande de Saint-Martin-de-Vertou fit disparaître la cité et ses habitants dans une faille recouverte d'eau.



Qu’est-ce que La Loire à Vélo ?

Projet né de la volonté de la Région Centre et des Pays de la Loire, La Loire à Vélo est un itinéraire sécurisé et balisé, constitué de petites routes peu fréquentées et de voies cyclables. En 2008, il sera possible de relier Cuffy dans le Cher à St-Brévin-les-Pins en Loire-Atlantique, soit près de 800 km. A terme cet itinéraire s’intègrera à l’Eurovéloroute des fleuves, il sera alors possible d’aller de Nantes à Budapest, en longeant la Loire, le Doubs, le Rhin et le Danube sur 2400 km.



Combien y a-t-il de monuments historiques dans la région ?

La région compte 1969 édifices protégés au titre des Monuments historiques, dont 656 sont classés. 40 à 50 protections supplémentaires s’y ajoutent chaque année. Avec 718 monuments protégés, le Maine et Loire est le département qui possède patrimoine le plus riche. Plus d'informations sur le site de la Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire (Drac).



Où se situe le château de Barbe-Bleue ?

A Tiffauges, en Vendée. Le château de Tiffauges est une enceinte fortifiée des XIIe et XIVe qui a appartenu à Gilles de Rais. Compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, c’est une des figures marquantes de la fin du Moyen Âge. Grand capitaine de guerre, il se retire à Tiffauges après la campagne de France contre les Anglais. Il y sera mécène, alchimiste... et assassin. Exécuté à Nantes en 1440 à l'âge de 36 ans, il est devenu le Barbe-Bleue de la légende.



Quand a eu lieu la première édition des 24 Heures du Mans ?

Les premières 24 Heures du Mans ont été organisées le 26 mai 1923 par l'Automobile club de la Sarthe et son fondateur Georges Durand, un des pionniers du tourisme dans la Sarthe. 33 voitures étaient engagées sur la ligne de départ. C’est le tandem français Lagache et Léonard qui a remporté l’épreuve sur une Chenard et Walcker à la moyenne incroyable de 92 km/h. Au fil des ans, les 24 Heures du Mans ont vu défiler plus de 3000 voitures, représentant les plus grandes marques automobiles. Environ 200 000 spectateurs et plus de 2 000 journalistes du monde entier s'y pressent chaque année.
Le site des 24 heures du Mans / Le site de l’Automobile Club de l’ouest / Le musée automobile de la Sarthe



En quelle année est né le petit beurre LU ?

Le petit beurre a vu le jour en 1887. En 1885, Louis Lefèvre-Utile, héritier d’une petite pâtisserie nantaise ramène de Londres le secret des machines à fabriquer les gâteaux secs et, quelques temps plus tard, réalise le « Petit Lu », dont la publicité sera assurée par les célébrités de l’époque : Sarah Bernhardt,  Cléo de Méride, Cappiello, Mucha, etc. Située à proximité du canal Saint Félix et surmontée d’une tour Art Déco, l’ancienne usine a déménagé en 1987. LU produit désormais ses biscuits au milieu des vignes à La Haye-Fouassière. 45 000 tonnes de gâteaux, déclinés de 130 façons sortent chaque année des neuf lignes de production. L'usine de la Haye-Fouassière produit 18 biscuits différents. Depuis 2000, le Lieu Unique, centre d’arts, fait revivre l’ancienne usine au cœur de la cité nantaise.



A quoi le mouchoir rouge de Cholet doit-il sa renommée ?

En 1900, le barde breton Théodore Botrel compose «Le Mouchoir Rouge de Cholet». Sa chanson s’inspire de la grande bataille de Cholet en 1793 pendant les Guerres de Vendée qui opposent les «Bleus»  aux «Blancs». Profitant du succès extraordinaire de la chanson, Léon Maret, industriel de Cholet, a alors l'idée de fabriquer puis d'envoyer au chanteur breton des mouchoirs qui, pour la première fois, sont tissés rouge sur blanc. Le rouge symbolisant le sang des Vendéens, et le blanc perpétuant le souvenir des «Blancs», qui s'opposèrent aux «Bleus». C'est le début d’une fantastique publicité pour l'industrie choletaise, mais aussi pour la ville connue désormais dans toute la France à travers ce symbole. Etoffe écarlate, sang et lin : le soulèvement vendéen et les filatures sont immortalisés par ce "petit mouchoir rouge" que Cholet arbore désormais comme emblème.



Qui a fondé l’Abbaye royale de Fontevraud ?

Ensemble monastique le plus important qui subsiste en occident, Fontevraud a été fondé en 1101 par Robert d'Arbrissel, prêtre bénédictin. Dirigée, durant des siècles, par de puissantes abbesses, l'Abbaye de Fontevraud était, avant la Révolution, le monastère le plus riche et le plus important de France. Nécropole des Plantagenêts, Fontevraud, qui fut aussi une prison, de 1804 à 1963, - l’écrivain Jean Genet a vécu quelques temps derrière ses barreaux - est devenue un Centre culturel en 1975, sous l'impulsion conjuguée de la Région des Pays de la Loire et du Ministère de la Culture. Elle se tourne alors résolument vers la création, avec pour objectif de valoriser son patrimoine exceptionnel. Pour en savoir plus : le site de l'abbaye.



A quand remonte l’exploitation du site des ardoisières d’Angers ?


Utilisée jusqu’alors en tant que pierre à bâtir pour la réalisation des murs de maisons, manoirs et châteaux, c’est vers le XIe siècle qu’on commence à utiliser l’ardoise comme matériau de toiture. A partir du XVIe siècle, l’ardoise d’Angers-Trélazé prend tout son essor en devenant le matériau de couverture de référence sur l’ensemble des demeures royales et seigneuriales, comme les châteaux de la Loire, le château de Versailles, etc. Au fil des siècles, Trélazé s’affirme comme le centre le plus important pour la quantité comme la qualité. Le gisement Anjou-Mayenne (Trélazé, Segré, Renazé) fournit alors l’essentiel de la production française. En 1891, les plus gros producteurs fusionnent pour donner naissance à la Société des Ardoisières d’Angers. A partir des années 60, l’ardoise de Trélazé cède progressivement le pas à l’ardoise espagnole. Aujourd’hui, la société des Ardoisières d’Angers-Trélazé a recentré son activité sur le marché des monuments historiques.
Voir les sites de Trélazé et des Ardoises d'Angers.



Qu’appelle-t on les « Trois glorieuses » de Craon ?


Ce sont des courses hippiques qui se déroulent chaque année en septembre. Les premières courses agricoles de Craon ont eu lieu le 10 septembre 1848 sur la grande prairie de la Touche, un théâtre de verdure de 65 hectares qui abrite 3 pistes séparées pour le trot, le plat et les obstacles. Craon est réputée pour ses "Trois glorieuses" en particulier pour le grand Cross se disputant sur 6000 mètres. Chaque année près de 15000 personnes vibrent à la cadence des exploits des grandes écuries parisiennes et des plus fines cravaches évoluant en France.
Voir les sites de la ville de Craon et de la société de courses.

Mot(s) clef(s)