Cliquez pour agrandir©RPDL /S.Dacher

Olympiades des métiers : des candidats mobilisés !

Les 13 et 14 mars dernier, la compétition régionale des Olympiades des métiers a vu son organisation chamboulée par les mesures liées à l’épidémie de Coronavirus. Le Parc des expositions d’Angers a de fait vécu une édition spéciale, dans le calme d’un huis clos inédit.

D’ordinaire, c’est l’effervescence : les encouragements contrastent avec la concentration des candidats. L’édition 2020 des Olympiades des métiers réunissant plus de 270 jeunes ligériens à l’occasion des sélections régionales des 13 et 14 mars dernier, à Angers, s’est déroulée dans une atmosphère particulière. À quelques heures près, les candidats ont échappé aux mesures anti-coronavirus, annoncées la veille par le président de la République. « On aurait aimé que l’édition se déroule devant 12 000 visiteurs bien évidemment, mais le scénario des Olympiades 2020 aurait pu être encore pire et complètement annulé », résumait ainsi, au début de la compétition, André Martin, vice-président de la Région des Pays de la Loire, en charge de l’emploi, de la formation professionnelle, de l’insertion et l’orientation.

Un vecteur d’information et de communication

« Plus qu’une compétition, les Olympiades des métiers sont, en temps ordinaire, et lorsque le public peut s’y rendre, un formidable vecteur d’information et de communication rassemblant sous la même bannière les mondes de la jeunesse, de l’entreprise et de la formation », a poursuivi André Martin, aux côtés des conseillères régionales Nathalie Gosselin et Pauline Mortier. Joël Fourny, président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat, reconnaissait également « cette chance d’avoir pu maintenir, dans des conditions exceptionnelles de sécurité et de sérénité, cette compétition pour laquelle se préparent des jeunes depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois… »

Objectif : se qualifier pour Lyon

Carrelage, soins esthétiques, horticulture, pâtisserie-confiserie, tôlerie-carrosserie, mécatronique, bijouterie… Dans un espace de plus de 16 000 m2, près de 50 métiers étaient en compétition, laquelle s’est vu amputée d’une partie de ses épreuves, en pleine compétition, après les annonces gouvernementales. Dans les allées, Alain, formateur à l’IUMM de La Roche-sur-Yon, reconnaissait que « les événements n’ont pas déstabilisé les concurrents. Les jeunes sont restés focalisés sur leur objectif : se qualifier pour les finales nationales. Avec détermination, et un peu d’incertitude quand même. » Les sélections régionales sont la première étape de la compétition qui permet aux jeunes participants d’intégrer l’équipe régionale pour accéder aux finales nationales qui auront lieu du 8 au 10 octobre 2020, à Lyon. Organisées tous les deux ans, les Olympiades des métiers valorisent le savoir-faire de haut niveau chez les jeunes entre 18 et 23 ans et mettent en avant de nombreux métiers.

« On est là pour montrer notre savoir-faire et il y avait de la tension, car le niveau d’exigence est élevé, avec ou sans public. À Lyon, en octobre, les gagnants devront être encore plus performants. Il y a le talent, mais aussi un facteur chance. »
Charlène Poisson, CFA Pierre-Cointreau, 49

« C’est un peu spécial cette année ! Je suis resté appliqué tout au long de la compétition, même si j’aurais aimé la présence de mes proches. »
Blaise Tauzin, CFA BTP Vendée


« C’est sûr que l’annulation d’une partie des épreuves m’a un peu chamboulé. J’ai tout donné sur une seule épreuve avec comme seuls yeux, ceux du jury. C’était spécial. »
Hélène Bigot, apprentie, CFA Urma, 72

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
Contacts - 02 28 20 50 00 
Contacts Transports - Inscriptions scolaires