En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir

Pacte régional pour la ruralité : un pari réussi pour l’équilibre des territoires

300 millions d’euros : c’est la somme mobilisée par la Région entre 2016 et 2020 pour préserver et dynamiser les territoires ruraux et les communes les plus fragiles. Adopté en juin 2016, le Pacte régional pour la ruralité permet de financer et mener à bien des projets d’accessibilité, de soutien à l’économie locale, de formation et de développement de services de proximité. À l’occasion de la présentation de son budget supplémentaire, le Conseil régional a établi un bilan positif de cet outil qui lutte contre la fracture territoriale.

« En Pays de la Loire, nous ne voulons pas d’une Région à deux vitesses. Cette conviction forte a guidé notre intervention depuis le début de notre mandat, avec la volonté d’accompagner chaque territoire en fonction de ses besoins et spécificités », a rappelé la Présidente du Conseil régional Christelle Morançais.

Aux plus près des besoins des communes
En effet, dès 2016, pour répondre à l’urgence des communes rurales les plus en difficulté, la Région a adopté le Pacte régional pour la ruralité. Jusqu’à 2020, elle s’est engagée à mobiliser 300 millions d’euros pour préserver et dynamiser les territoires ruraux, avec des dispositifs adaptés et concrets. Après trois ans de mise en œuvre, toutes les mesures ont été lancées et 246 millions d’euros de crédits ont déjà été votés. Au total, plus de 600 communes ont déjà été aidées à travers le Fonds régional de développement des communes (FRDC) ou le Fonds école.
Le FRDC, créé pour soutenir les projets municipaux qui contribuent au maintien de services de proximité de qualité, a été très actif. 486 communes ont été accompagnées pour un montant total de 15,9 millions d’euros. Un soutien auquel il faut ajouter des aides pour la reconstruction ou la rénovation d’écoles, dont ont bénéficié 228 communes de moins de 5 000 habitants pour un montant de 9,7 millions d’euros, et pour le développement du logement locatif social (2,5 millions d’euros). « Ce n’est pas du saupoudrage », relève Maurice Perrion, vice-président du Conseil régional et président de la commission Territoires. « Le soutien de la Région, comme celui de l’État ou d’autres collectivités territoriales, est essentiel pour les maires de petites communes qui doivent mener à bien des projets avec des budgets souvent très serrés ».

Des soutiens décisifs à l’activité
Le Pacte de ruralité va bien au-delà de l’aide directe aux communes. Il vise à soutenir le commerce et l’artisanat (1950 emplois maintenus ou créés grâce au Fonds Pays de la Loire Transmission - Reprise), la santé (10 projets de collectivités soutenus pour maintenir une présence de professionnels sur le territoire) ou encore les infrastructures numériques et de transport (déploiement du Très Haut Débit, déploiement du plan routier, et - à venir en 2020 – mise en œuvre du schéma régional de transport).

Un fonds d’urgence pour Arjowiggings
Enfin, parce que la fracture territoriale doit être combattue au jour le jour, un fonds d’urgence d’un million d’euros a également été mis en place en réaction à la liquidation de la papeterie Arjowiggins à Bessé-sur-Braye en Sarthe. La Région intervient ainsi avec force pour aider les territoires malheureusement touchés par les 600 licenciements annoncés.

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
Contacts - 02 28 20 50 00 
Contacts Transports - Inscriptions scolaires