En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Balade hisorique dans le jardin de Loire-Atlantique (Photo 1 sur 13)

1

2.01.2013 - © Région des Pays de la Loire/Ouest Médias

Cette balade historique au pays de Châteaubriant débute par Les remparts du Château de Châteaubriant : une vue magnifique sur la ville.

Les autres actualités en images

  • Cette balade historique au pays de Châteaubriant débute par Les remparts du Château de Châteaubriant : une vue magnifique sur la ville.
  • Paysage lunaire à Abbaretz.Du côté d'Abbaretz, une étrange colline interpelle. Un sentier boisé mène au pied de ce terril lunaire, fait d'ardoises et de terre. Du haut de ses 120 mètres, il offre une vue imprenable sur le bocage alentour et l'ancienne mine d'étain.
  • Abbaretz,  Terril sur le site de la mineDe 1952 à 1958. près de 350 mineurs y travaillaient pour le compte de la Société nantaise des minerais de l'ouest. Il n'est pas rare d'y croiser des acrobates en VTT et. quand vient l'été, l'ancienne carrière aujourd'hui comblée d'eau fait le bonheur des baigneurs.
  • Le musée de la résistance de Châteaubriant jouxte Le mémorial de Châteaubriant, du sculpteur Rohal, situé au centre de la carrière, évoque ce tragique épisode de la Deuxième guerre mondiale. Ce monument exprime, dans tout son dépouillement, la solidarité qui liait entre eux ces hommes morts pour la France. A ses pieds, 185 alvéoles renferment des terres venues de tous les hauts lieux de la résistance.
  • La Sablière. La Carrière des Fusillés. C'est un site classé Monument historique, est un lieu de souvenir et d'histoire. 27 otages dont Guy Môquet furent fusillés par les Allemands, le 22 octobre 1941, en représailles de la mort du Feldkommandant de Nantes, Karl Hotz, tué deux jours plutôt par de jeunes résistants français.
  • Le Château de Châteaubriant.Surplombant la vieille ville et la vallée de la Chère du haut d'un promontoire rocheux, cette ancienne place forte des Marche de Bretagne continue de veiller. 
  • Derrière les remparts, après avoir admiré le cloître Renaissance, une balade en haut du chemin ronde offre une vue magnifique sur la ville blottie en contrebas tandis que non loin,  perchés sur des échafaudages pour effectuer des rénovations et consolidations, des ouvriers semblent rejouer de fort anciennes batailles...
  • Pause gourmande au Bilig. Place Saint-Nicolas, dans une maison du XVII' siècle quasiment accolée à l'église, Daniel Couedro et son épouse proposent une cuisine chaleureuse, exclusivement à base de produits locaux. Le menu y change chaque jour, au gré saisons et des approvisionnements. 
  • Aux anciennes forges de la Hunaudière.A une dizaine de kilomètres de Châteaubriant, chaque mardi après-midi, les bénévoles de l’association des anciens fondeurs du Castelbriantais font revivre les techniques de fonderie des années 50. Fabrication des moules en Sable, coulage spectaculaire du métal en fusion… Ces techniques aujourd’hui oubliées leur permettent de fabriquer à l’unité tout type d’objets, de la médaille personnalisée à la pièce de moto sur mesure !
  • Voyage dans l'histoire agricole.On ne dérange jamais vraiment Rogatien Mortier. Quoique fort occupé, il a toujours un moment à accorder au visiteur de passage interessé par Agri rétro, son curieux musée. " un témoignage sur la mécanication de l'agriculture au Pays de Châteaubriant".
  • ... Voilà comment il décrit les 3000 m2 d'entrepôts consacrés aux machines agricoles, Farmail, Fordson, Bolinder, Mumkell... plus de 230 tracteurs de toutes les marques et de toutes les origines trônent fièrement le long des allées, prêts à retourner aux champs. Presque tous sont en état de marche, réparés et parfois même entièrement reconstitués par ses soins.
  • Canal Nantes à BrestLe projet d'unir Nantes à Brest par l'intérieur des terres fut décidé par Napoléon. L'aventure, malgré d'énormes difficultés, sera conduite à son terme. A son achèvement, en 1842, le canal  de Nantes à Brest constitue une voie d'eau de 360 km, ponctuée de 236 écluses. 8 rivières au total furent canalisées.
  • A la recherche des mégalithes de la forêt du Gâvre.Après une marche le long du canal de Nantes à Brest. pour rompre le charme hypnotique des allées rectilignes, on peut s'enfoncer dans la forêt du Gâvre. Des mégalithes seraient disposés entre l'allée du Pilier et celle du Breuil de la Herse, là où les hêtres et les chênes laissent place aux conifères. Parfois on ne les trouve pas. Ils sont comme les coins à champignons dont on garde jalousement le secret : on les découvre, chaque fois, un peu miraculeusement.
  • Conseil Régional des Pays de la Loire
    Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
    accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00