En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir

La Région renforce son engagement dans la transition écologique

Valorisation de la biodiversité, préservation des habitats et des espèces, développement de l'économie circulaire, meilleure gestion des déchets... La Région des Pays de la Loire est résolument engagée dans la transition écologique et énergétique. Christelle Morançais, présidente de Région, est convaincue « de l’urgence à agir et de l’importance stratégique de positionner l’écologie au cœur de l’avenir du territoire ». Le sujet était débattu en session du Conseil régional, ces 18 et 19 octobre 2018.

La transition écologique était au menu de la session du Conseil régional avec trois sujets très importants pour l'avenir de nos territoires :

- la stratégie régionale pour la biodiversité,
- les déchets,
- l'économie circulaire.

Déjà 100 millions d’euros d’obligations vertes

Créer un nouveau modèle de croissance verte, économiquement porteur et respectueux de l’environnement : l’objectif régional se concrétise notamment avec les obligations vertes (green bonds) lancés à cette occasion qui ont déjà permis à la Région de lever les 100 millions d’euros envisagés. Forte de sa présence constante sur les marchés financiers et de sa réputation auprès des investisseurs, grâce à sa solidité financière reconnue par l’agence de notation Standard & Poor’s, la Région des Pays de la Loire émet ainsi ses premières obligations vertes. Les fonds seront utilisés pour financer des projets en faveur de la production d’énergies renouvelables, de l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments ou de la mobilité durable. « Nous sommes la septième collectivité de France à émettre sous format vert. Avec le succès de cette initiative régionale innovante, un nouveau pas vers la transition écologique est franchi pour les Pays de la Loire », confirme Laurent Dejoie, vice-président du Conseil régional.

Un engagement régional en trois axes

1. Préserver et valoriser la biodiversité, patrimoine vital
La Région est la première collectivité régionale engagée dans l’élaboration d’une stratégie régionale en application de la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016. Une large concertation au plus près des territoires a été engagée dès l’automne 2017 pour l’élaboration de cette stratégie. Au cœur de cet engagement régional, s’articulent 19 actions concrètes, répartis en sept grands enjeux, à mettre en œuvre sur la période 2018-2023, avec une programmation financière pluriannuelle de près de 50 M€.
« Notre région présente des enjeux de biodiversité majeurs, liés à des écosystèmes emblématiques comme les vallées alluviales et l’estuaire de la Loire, les grandes zones humides dont la Brière et le lac de Grand-Lieu » commente Laurent Gérault, conseiller régional délégué à l’environnement, la transition énergétique, la croissance verte et au logement. « Cette richesse patrimoniale est actuellement menacée par des pressions, notamment par le changement climatique, mais pas uniquement. Face à ces enjeux, notre objectif était de pouvoir disposer d’un cadre clair pour une action conjointe et volontaire des associations, des entreprises et des collectivités en faveur de la biodiversité. »

Une stratégie articulée autour de trois convictions fortes
• La biodiversité régionale se doit d’être préservée  pour sa valeur intrinsèque et les services qu’elle rend à notre société.
• La biodiversité représente un enjeu d’attractivité de notre territoire.
• La biodiversité est enfin un moteur pour l’économie ligérienne, un support du dynamisme économique avec des filières agricoles, aquacoles, forestières et touristiques ancrées localement et mobilisées dans la gestion durable de ce patrimoine naturel.

2. Réduire et valoriser les déchets

C’est la Loi NOTRe d’août 2015 qui a confié à la Région la responsabilité d’élaborer un plan régional de prévention et de gestion des déchets. Les plans concernent tous les flux de déchets produits et gérés dans la région, quels que soient leur nature ou leur producteur : les excédents inertes des chantiers du BTP, les déchets non dangereux non inertes (déchets ménagers, collecte sélective et déchèteries), les déchets dangereux... Maurice Perrion, vice-président en charge des territoires, souligne ainsi l’ambition de « faire de la Région Pays de la Loire un territoire leader en termes de prévention et de gestion des déchets, sachant que le tonnage total de déchets produits en Pays de la Loire en 2015 est estimé à 11,2 millions de tonnes. Notre objectif majeur est réduire de 15%, d’ici à 2031, les déchets ménagers et assimilés ». Pour s’inscrire pleinement dans cette trajectoire, la Région Pays de la Loire a engagé une large concertation en mars 2017 en présence de plus de 230 acteurs du territoire. Prochaines étapes : l’année 2019 sera consacrée au recueil d’avis des collectivités, de l’autorité environnementale et de l’enquête publique, pour une adoption fin 2019.

Le Plan régional de prévention et de gestion des déchets contient :
• un état des lieux de la prévention et de la gestion des déchets,
• une prospective à termes de six ans et de douze ans de l’évolution tendancielle des quantités de déchets,
• des objectifs en matière de prévention, de recyclage et de valorisation des déchets, déclinant les objectifs nationaux,

3. Mettre en œuvre un plan dédié à l’économie circulaire

 « L’économie circulaire représente pour notre territoire une véritable opportunité de développement économique tout en conciliant la nécessaire préservation de son cadre de vie », explique Jean-Michel Buf, conseiller régional en charge de l'économie circulaire. « Il s’agit de concilier l’ambition économique avec la préservation de l’environnement, en proposant un plan d’actions sur sept ans, pour accompagner le changement. »

26 actions seront soutenues par la Région autour de quatre axes stratégiques :
1. Réussir la transition vers l’économie circulaire
Développement des réseaux d’animation à la sensibilisation du grand public, formation ou l’observation des flux de ressources…
2. Accompagner les acteurs des territoires
Soutenir les acteurs déjà engagés, créer les conditions pour que de nouvelles initiatives puissent voir le jour et faire exemple, en apportant les outils techniques et financiers nécessaires.
3. Développer l’économie circulaire dans les filières à fort potentiel
Ces actions concernent les filières à fort enjeu de flux (BTP, agri/agroalimentaire) ou qui présentent de fortes opportunités : filière maritime, filière déchet en tant que ressource…
4. Faire preuve d’exemplarité au sein des pratiques régionales
Objectif d’obtention du label bâtiments biosourcés et mise en œuvre de la charte chantiers verts pour une valorisation maximale des déchets au sein des projets de construction des lycées ; développement des produits bio et locaux dans la restauration collective ; gestion durable des équipements de ses lycées en mettant en œuvre le dispositif des "3R" (réemploi, revente, recyclage) pour prolonger leurs durées de vie…

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00