En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Techno-campus EMC2

Enseignement supérieur et recherche

Enseignement supérieur et Recherche

La Région intervient en faveur de l´enseignement supérieur : développement d’une économie de la connaissance ouverte à tous, accompagnement de l’élaboration d’une offre de formation de qualité attractive à l’échelle internationale, mobilité des étudiants.

La Région mène une politique concertée d’appui et d’accompagnement des acteurs de la recherche, cadrée par un Schéma Régional de la Recherche (SRR).

Participer au développement de la recherche

Le soutien de la Région au développement de la recherche vise à franchir un palier. Pour cela, en s’appuyant sur le dialogue avec les acteurs organisé dans le cadre du CCRRDT, la Région lance un appel à projets « Recherche » annuel, accompagne l’installation de nouvelles équipes et de nouveaux chercheurs en région, soutient des projets interrégionaux et leur animation.

Mobiliser et valoriser les compétences scientifiques au profit du développement du territoire.

L’établissement de liens durables entre entreprises et laboratoires de recherche est l’un des enjeux majeurs de la diffusion de l’innovation dans l’économie régionale, et passe avant tout par une meilleure connaissance des uns par les autres et par le développement de dispositifs facilitant les interactions et les projets entre monde académique et monde socio-économique.

Développer des approches stratégiques collectives associant recherche, enseignement supérieur et innovation.

Pour accroître l’effet levier de ses interventions, la Région souhaite privilégier des démarches intégrées associant Recherche, Formation et Innovation. L’objectif de ces démarches est de définir, pour des secteurs socio-économiques prioritaires ou des niches régionales à fort potentiel (exemple : tourisme, agro-alimentaire, acoustique, biothérapies), des stratégies cohérentes de développement des trois volets recherche, Formation et Innovation. Sur la base d’un état des lieux des trois volets (recherche, formation, innovation) et de l’analyse des forces et faiblesses de l’ensemble à l’échelle nationale et internationale, des objectifs pourront être définis dans le cadre de plans d’actions stratégiques thématiques de moyen et long termes.

Démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur.

Pour relever le défi de l’émergence d’une région de la connaissance, il convient de participer à l’élévation du niveau général de formation de la population. Ainsi, dans le cadre du schéma régional des jeunesses, la Région a renouvelé son engagement à favoriser la démocratisation de l’enseignement supérieur et accompagne les projets qui s’inscrivent dans cet objectif. Il s’agit de permettre un accès plus large et plus égalitaire à la formation Post-Bac et de lever les obstacles à la réussite du cursus dans une logique de promotion sociale. En partenariat avec les principaux établissements, cette ambition est déclinée dans la contractualisation autour de différents axes et d’une série d’actions qui concourent notamment :

  • à l’amélioration de la visibilité et de la cohérence de l’offre de formation.
  • à l’accompagnement du partenariat entre les établissements du secondaire et du supérieur et l’attention portée à l’ensemble des actions favorisant une orientation active.
  • au développement de nouveaux parcours de formations et de promotion sociale vers l’enseignement supérieur, notamment par le développement de l’apprentissage, la mise en place de dispositifs spécifiques d’accompagnement des publics en difficulté, la formation tout au long de la vie…

Dans ce cadre sont accompagnées des expérimentations, qui, si elles se révèlent efficaces, peuvent être élargies à l’ensemble du territoire.

Participer à la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle.

Afin de donner aux citoyens les moyens de mieux comprendre les enjeux d’une recherche et d’une économie de plus en plus basée sur la connaissance, il est indispensable de développer la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) et de multiplier les passerelles entre le monde de la recherche et la société civile. À ce titre, les jeunes constituent un public à privilégier, afin d’initier et renforcer leur intérêt pour les filières techniques et scientifiques. Pour la Région, la diffusion de la CSTI repose sur trois axes principaux :

  • Fédérer les acteurs de la culture scientifique et technique
  • Accompagner l’activité des CCSTI
  • Mener des projets structurants (Beautour, site internet Cultures Sciences…)

Encourager la mobilité internationale des étudiants ligériens.

Convaincue de l’intérêt pour les jeunes ligériens de s’ouvrir aux échanges internationaux, la Région développe depuis plusieurs années une politique volontariste en faveur de la mobilité européenne et internationale. Avec la création d’Envoléo, la Région a fait le choix d’un dispositif unique, simple et lisible qui encourage, pour tous les étudiants post bac, les mobilités d’immersion de 3 mois dans le pays d’accueil.

Renforcer l’insertion des acteurs ligériens dans l’espace international de l’enseignement supérieur et de la recherche.

En cohérence avec les stratégies élaborées par les acteurs (PRES L’UNAM, établissements d’enseignement supérieur et de recherche, pôles de compétitivité…), la Région souhaite conforter son soutien à des projets thématiques intégrant Recherche, Formation et Innovation par la mise en synergie de ses dispositifs (mobilité des étudiants, recrutements doctoraux, postdoctoraux, chaires de chercheurs étrangers…) au service de l’ambition collective de ces ensembles

Enfin, dans le cadre de ces orientations stratégiques, la Région s’engage pour faire émerger des  investissements structurants sur le territoire, grands équipements structurants et centres de recherche, pour certains réalisés dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région (CPER).

Dans le champ de la recherche, les projets se concentrent autour de certains domaines prioritaires (santé, agronomie, matériaux, sciences et techniques de l’information et de la communication, sciences humaines et sociales), des programmes majeurs sont menés dont certains sous maîtrise d’ouvrage régionale : Cyclotron à Nantes, IRT (institut de recherche thérapeutique) 1 et 2 à Nantes, IRIS (Institut de recherche en ingénierie de la santé) à Angers, bâtiments INRA à Angers… La Région est engagée au total dans une cinquantaine de programmes, dont 35 dans le cadre du CPER, avec un axe interrégional fort, en particulier dans la santé (Biogenouest, Canceropole Grand Ouest).

Dans le domaine de l’enseignement supérieur, la Région aide les établissements d´enseignement dans leurs programmes d´investissements immobiliers et d’équipements pédagogiques. Des opérations de construction et de restructuration, en priorité au bénéfice des universités, qui doivent permettre aux établissements de faire progresser leur niveau d’équipements afin de répondre aux exigences les plus élevées et d’améliorer les conditions d’études, d’accueil et de vie des étudiants.

Culturesciences

Consulter le site culturesciences (ouverture dans une nouvelle fenêtre

Le site des sciences pour les jeunes en Pays de la Loire

Schéma Enseignement Supérieur Recherche et Innovation

Consulter le Schéma Enseignement Supérieur Recherche et Innovation (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Consulter la lettre d'information

consulter la lettre d'information Région enseignementsup-recherche

Envoléo - mobilité des jeunes à l'étranger

Consulter la page Envoléo

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00