Inauguration de la ligne de fabrication automatisée MADRAS à l’IRT Jules Verne

Le 13 février 2020 a été inaugurée une ligne pilote dédiée à la fabrication de matériaux composites textiles de l’Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules Verne. Cette ligne nommée MADRAS, pour Machine à Draper Rapidement des Fibres Sèches, a été dévoilée en présence notamment de Stéphanie Houël, Vice-Présidente de la Région Pays de la Loire en charge de l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation.

Cette ligne de fabrication a été pensée dans le cadre du projet WING, initié en 2017 et regroupant l’IRT Jules Verne, Airbus, Fives et Loiretech. Ce partenariat de R&D a pour objet de déployer la capacité de la technologie textile pour répondre aux enjeux de fortes cadences de l’industrie aéronautique et aux besoins croissants en pièces de grande dimension et à géométrie complexe.

Le projet WING disposait d’un budget de 5,6 millions d’euros, dont une partie a permis de financer l’installation de la ligne de fabrication MADRAS. Cette dernière, longue de 18 mètres se compose de 3 ilots avec 2 bras robotisés qui sont capables de porter des charges jusqu’à 480 kilos. La ligne automatisée effectue le drapage, le préformage (opération qui consiste à chauffer le matériau pour lui donner la forme voulue) et le placement des fibres des composites textiles.

MADRAS permet d’accélérer la cadence, de produire dans des délais plus courts, mais aussi de réduire les coûts de production et la quantité de déchets issus du processus de fabrication. Si cette technologie est utilisée actuellement pour élaborer de grands éléments destinés aux avions, elle pourrait à l’avenir servir aux secteurs ferroviaire ou éolien.

L’IRT a bénéficié du soutien financier du Fonds Européen de Développement Régional ainsi que de la Région Pays de la Loire pour l'acquisition de deux cellules de fabrication, dans le cadre de ses projets de R&D : SIDEFFECT et WING. L’achat de la cellule robotisée de soudage par induction (projet SIDEFFECT) et de la cellule robotisée de préformes textiles composites (projet WING) dont le coût total s’élevait à 1 800 000,00 € a reçu un financement FEDER de 450 000 €, soit 25%.