Aller au contenu principal

La Région accélère la rénovation énergétique des logements des particuliers

La transition énergétique s’inscrit dans les priorités de l’action régionale en matière d’écologie. Un montant de 2,7 M€ vient d’être voté pour accélérer la rénovation énergétique des logements des particuliers.

Dans son logement, si les écogestes sont intéressants pour économiser de l’énergie, pour des résultats immédiats et durables, la solution la plus efficace demeure la rénovation énergétique. Elle a pour objectif de diminuer les besoins en chauffage ou climatisation du logement, tout en supprimant les ponts thermiques. Et la Région des Pays de la Loire agit pour soutenir la rénovation des logements : au total, elle vient de voter 1,4 million d’euros pour financer des aides aux particuliers (AREEP) et 1,3 million d’euros pour le développement de dix nouvelles plateformes territoriales de rénovation énergétique. Ces aides viennent renforcer les services aux particuliers.

Une aide régionale pour les particuliers

L’aide régionale aux économies d’énergie pour les particuliers (AREEP) s’adresse aux particuliers propriétaires occupants qui réalisent des travaux de rénovation énergétique de leur logement permettant d’améliorer d’au moins 40 % la performance énergétique de leur logement. Concrètement, la Région vient d’accorder le financement de 346 dossiers déposés sur les cinq départements, pour un montant total de 1,38 M€. Depuis début 2021, 1 376 particuliers auront ainsi été aidés pour un montant de 5,5 M€.

Tout savoir sur l’aide régionale aux économies d’énergie pour les particuliers (AREEP)

Des plateformes pour obtenir des conseils

Les plateformes territoriales de rénovation énergétique sont des dispositifs portés par les collectivités locales pour accompagner les particuliers dans leur projet de rénovation énergétique, en procurant des informations et conseils sur les volets techniques, financiers, fiscaux et réglementaires. Afin d’augmenter le maillage territorial, la Région a donc attribué 1,3 M€ à ces dix nouvelles plateformes, qui viennent s’ajouter aux quinze déjà financées. De cette manière, les deux tiers de la population ligérienne pourront bénéficier d’un appui conseil pour la rénovation de leur logement.

Les 10 nouveaux territoires concernés :

  • Communauté de communes Estuaire et Sillon (44),
  • Communauté d’agglomération de Laval Agglomération (53),
  • Syndicat mixte du Pays de Mans (72),
  • Pôle d’équilibre territorial et rural Vallée du Loir (72),
  • Communauté de communes de Maine Saosnois (72),
  • Communauté de communes du Pays de Chantonnay (85),
  • Communauté d’agglomération des Sables-d’Olonne (85),
  • Communauté d’agglomération de La Roche-sur-Yon (85),
  • Commune de L’Ile d’Yeu (85),
  • Communauté urbaine d’Alençon : cinq communes concernées en Pays de la Loire.

Les territoires déjà soutenus :

communauté de communes Chateaubriant Derval, communauté d'agglomération de la Région nazairienne et de l'Estuaire, communauté de communes d'Erdre et Gesvres, Nantes métropole, communauté de communes de Château-Gontier, communauté d'agglomération de Mauges communauté, Angers Loire Métropole, syndicat mixte du Pays Vallée de la Sarthe, communauté de communes du Pays de Mortagne, communauté de communes du Pays de Fontenay-Vendée, communauté de communes du Pays des Herbiers, communauté de communes du Pays des Achards, Challans Gois communauté, communauté de communes Vendée Grand littoral, communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.