Lycée de Nort-sur-Erdre : le défi de l’ouverture en septembre est relevé

« En dépit d’une perturbation des travaux durant la période de la Covid-19, la Région des Pays de la Loire a tenu les délais », indique Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire. Le lycée de Nort-sur-Erdre vivra une première rentrée singulière, avec un "lycée dans le lycée" qui permettra de « faire coïncider un accueil serein des élèves et la poursuite des travaux ».

Antoine Chéreau, vice-président du Conseil régional délégué à l’éducation, est soulagé : « Les travaux du futur lycée polyvalent de Nort-sur-Erdre se poursuivent. Stoppé le 15 mars en raison de la crise sanitaire, le chantier de construction du lycée de Nort-sur-Erdre a repris le 4 mai. Et en soi, compte tenu de la période que les entreprises ont traversée, c’est une prouesse, illustrant une mobilisation exemplaire dans la crise et une capacité à pouvoir s’adapter à toutes sortes de situations ». Le bâtiment est hors d’eau depuis décembre dernier. Reste aujourd’hui à peindre, poser les revêtements de sol, soigner les finitions, et poursuivre les aménagements extérieurs. Depuis, plus d’une centaine d’ouvriers est à pied d’œuvre. Et il n’y aura pas de trêve estivale afin que l’établissement soit prêt pour ouvrir ses portes le jour J. 

350 élèves attendus pour cette première rentrée

« Nous pourrons accueillir nos élèves à la rentrée, comme prévu, dans les meilleures conditions », assure Gilles Mathieu, actuellement principal du collège Marcelle Baron à Héric et futur proviseur de ce nouvel établissement. « Nous sommes très sereins. D’autant que nous ne serons pas à pleine jauge. Nous attendons 350 élèves pour cette première rentrée : les 2ndes générales et technologiques, deux classes de 1re année de CAP et 3 classes de 2nde pro. » Très attendu, le futur lycée polyvalent de Nort-sur-Erdre permettra ainsi de désengorger le lycée de Blain et accueillir la nouvelle population de cette zone périphérique de Nantes, qui subit une forte poussée démographique. Lycée d’enseignement général, technologique et professionnel, il dispensera des formations d’aide à la personne et de services aux entreprises. À terme, il pourra accueillir jusqu’à 1 200 élèves.

Un établissement ouvert sur le territoire…

« Ce lycée bénéficie d’un environnement très privilégié, avec à proximité la salle de spectacle Cap Nort et les Bassins d’Ardea. Ce sera non seulement un bâtiment magnifique mais également très ancré et ouvert sur son territoire », poursuit Gilles Mathieu. D’une capacité de 1 000 élèves avec des possibilités d’extension à 1 200 et de construction ultérieure d’un internat de 60 lits, cet établissement, d’un coût global de 37 millions d’euros, sera composé outre les locaux habituels (salles de classe, vie scolaire, CDI, pôle santé social, espaces administratif, maison des lycées), d’équipements ouverts sur le territoire, tels qu’une salle polyvalente de 200 places, à disposition des partenaires locaux publics et privés, et un restaurant scolaire en mesure de fournir jusqu’à 1 200 repas par jour. Six logements de fonction complèteront l’ensemble. 

Sobriété architecturale

Recours aux matériaux bio-sourcés ou géo-sourcés, réemploi et recyclage des déchets… Le lycée de Nort-sur-Erdre sera le premier bâtiment neuf inspiré du Référentiel régional de sobriété architectural, technique et économique, qui structure les exigences de la Région. Cette volonté traduit l’exemplarité et le fort volontarisme que la Région des Pays de la Loire a souhaité inscrire dans son patrimoine à travers le Plan régional sur l’économie circulaire de 2018. Il est également en phase avec la Feuille de route transition énergétique votée en décembre 2016. 
 

Une plateforme de transports scolaires

Accessible par des liaisons douces partant du cœur de Nort-sur-Erdre, l’établissement disposera également d’une plateforme de transports scolaires. Les transports scolaires desserviront l’établissement depuis les huit communes de sa sectorisation, mais également depuis neuf communes supplémentaires afin de faciliter l’accès des élèves aux filières spécialisées. « De plus, les jeunes résidant dans des communes limitrophes de ce périmètre pourront bénéficier de ces cars scolaires si leurs parents peuvent les déposer aux arrêts des communes desservies », se félicite Gilles Mathieu qui poursuit : « Ce lycée bénéficie d’un environnement très privilégié, avec à proximité la salle de spectacle Cap Nort et les Bassins d’Ardea. Ce sera non seulement un bâtiment magnifique mais également très ancré et ouvert sur son territoire. »