Un centre de cancérologie du Mans à la pointe de l’innovation

Au Mans, l’inauguration du chantier du futur centre de cancérologie de la Sarthe, regroupant l’hôpital, la clinique Victor-Hugo et le centre Jean-Bernard, a eu lieu début octobre 2020. À partir de 2022, les premiers patients seront accueillis.

Finis les parcours labyrinthiques entre les différents établissements de santé, à l’étroit dans leurs locaux anciens du centre-ville du Mans. Élus et représentants des trois établissements de santé partenaires étaient réunis pour le lancement officiel du chantier du futur centre de cancérologie de la Sarthe, un projet médical ambitieux mené par le centre Jean-Bernard, la clinique Victor-Hugo et l’Hôpital du Mans, le chantier du centre de cancérologie de la Sarthe avance à grand pas, avec le soutien du Conseil départemental de la Sarthe et de la Région.

Le Cyberknife, technologie médicale de pointe

Ce projet du centre de cancérologie de la Sarthe vient de vivre une nouvelle étape, avec le début de la phase concrète du chantier. « Quand le projet sera livré, en 2022, ce sera le 2e centre régional et le 5e centre national », a souligné Jean-Jacques Coiplet, directeur de l’ARS. « Il accueillera notamment le Cyberknife, technologie médicale de pointe dans lequel la Région, le Département et la Ville du Mans ont investi chacun 1 M€ ». « Le Cyberknife permet de traiter des cancers inaccessibles par les autres moyens de radiothérapie », explique le docteur Fabrice Denis, autre radiothérapeute au centre Jean-Bernard. « C'est principalement réservé à des lésions qui ne sont pas opérables ou opérables mais avec des risques d'effets secondaires très importants notamment chez des personnes fragiles. Des tumeurs, du poumon du foie, et des tumeurs cérébrales même si ces lésions doivent être de taille inférieure à 6 cm et en nombre limité. »

« La Région est très attachée à ce projet innovant et structurant pour le territoire et la santé des habitants des Pays de la Loire. C’est une avancée évidente qui participe à la lutte contre le cancer, témoin de l’importance de travailler ensemble autour des projets de cette envergure pour faire progresser la santé des ligériens. »

Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire

Le 15e appareil de ce type en France

Le projet prévoit 60 places d’hôpital de jour, 75 lits d’hospitalisation complète, pour une activité attendue de 3 400 séjours par an. En plus du Cyberknife, le site accueillera d’autres équipements de haute technologie comme notamment des accélérateurs de dernières générations, des gamma caméras (caméras à scintillations) deux TEP scanner (tomographie par émission de positons). Notons que le Cyberknife sera le premier équipement du futur centre de cancérologie du Mans qui va être construit près de l'hôpital. Ce sera le 15e appareil de ce type en France mais le premier en Pays de la Loire. Entre 150 et 300 patients devraient être traités chaque année par cette technique de pointe. Des patients qui jusqu'à présent sont obligés de se rendre à Tours pour se faire soigner.