Emploi, Formation, Environnement… La Région accélère

Face à la crise et à ses conséquences économiques et sociales, la Région a adopté, dès l’été dernier, un Plan de relance de 332M€. Trois mois plus tard, 1er état des lieux de Christelle Morançais avec 80 % des 145 mesures engagées : 5700 familles de lycéens boursiers ont touché une prime de 100€, 5 700 places de formations supplémentaires ont été créées, plus de 2 000 entreprises ont bénéficié du Fonds résilience, plus de 2 000 offres de stage sont en ligne pour les jeunes…

« La relance doit irriguer tous nos territoires et le maximum d’entreprises », souligne Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire. 80 % des 145 mesures du Plan de relance régional ont déjà été engagées autour de trois grands objectifs : protéger les Ligériens, soutenir l’économie et les territoires, et accélérer la santé et la croissance verte. Retour sur quelques-unes de ces mesures concrètes.

PROTEGER LES LIGERIENS

  •  Le Fonds d’urgence précarité a déjà attribué 1,1 million d’euros pour soutenir les associations qui œuvrent auprès des plus démunis en matière, notamment, d’aide alimentaire, d’hébergement d’urgence ou encore de violences intrafamiliales.
  • Le versement d’une aide 100 € aux familles des lycéens boursiers.
  • 5 700 places supplémentaires de formation professionnelle pour les demandeurs d’emploi. 
  • plus de 1300 offres de stage sont disponibles sur le site www.choisirmonstage-paysdelaloire.fr. Cet outil régional s'adresse aux collégiens de 3e, aux lycéens et lycéens pro, ainsi qu'aux étudiants.

SOUTENIR L’ECONOMIE ET LES TERRITOIRES

  • Déploiement du Fonds Résilience  à destination des entreprises pour disposer d’une avance remboursable pouvant aller jusqu’à 20 000 €. À ce jour, 13,2 millions d’euros ont été engagés et plus de 2 000 dossiers ont été instruits ou sont en cours d’instruction.
  • Pour accélérer la relance de l’investissement public et par la même de l’activité économique, la Région a adopté une aide exceptionnelle aux territoires de 50 millions d’euros supplémentaires.
  • Mise en place d’un fonds d’aide aux lieux culturels et d’un fonds de soutien aux libraires et éditeurs. 

ACCELERER LA SANTE ET LA CROISSANCE VERTE

  • 4 nouveaux projets de maisons de santé sont en cours représentant un effort régional de 1,1 million d’euros. 
  • La Région a ouvert 200 places supplémentaires pour la formation à la profession d’aide-soignant et a lancé, avec l’Agence régional de santé, une campagne de communication pour valoriser ce métier.
  • Lancement d’un Plan vélo comprenant notamment la mise en place d’une prime de 100 € à l’achat d’un vélo à assistance électrique pour les abonnées Aléop* ; l’augmentation du financement des itinéraires cyclables en rabattement sur les gares et points d’arrêt Aléop et le développement des abris sécurisés autour des gares et points d’arrêt routiers du réseau Aléop ainsi qu’autour des points générateurs de flux de déplacement.

*critères sur le site aleop-paysdelaloire.fr 

Pour en savoir plus

De nouvelles mesures complémentaires votées

Pour accompagner la sortie de crise des entreprises, la Région vient de créer Pays de la Loire relance : doté de 10 millions d’euros, ce dispositif de financement en fonds propre accompagne les entreprises pénalisées par un endettement important ou freinées pour trouver des financements. Sur le front de l’emploi, 4 675 nouvelles places de formation à destination des jeunes seront ouvertes dès 2021. La Région a également voté le déploiement de 80 places de formation supplémentaires au métier d’infirmier pour répondre aux besoins croissants. 
 

Soutien renforcé aux ligues de sport

L’effort régional porte aussi sur les transports et plus particulièrement sur la sauvegarde des petites lignes ferroviaires indispensables à l’aménagement, l’équité et l’attractivité des territoires : la Région a signé un protocole d’accord avec l’État sur l’avenir des lignes de proximité, dites de desserte fine des Pays de la Loire. En matière d’agriculture, une enveloppe de 6,5 millions d’euros a été débloquée pour aider la filière viande bovine en proie à des difficultés et l’accompagner dans sa démarche environnementale « ferme bas carbone ». En parallèle, pour aider le monde sportif durement impacté, la Région a porté à 1 million d’euros son soutien aux ligues sportives.