Devenir aide-soignant, un métier qui a du sens

Avec près de 1 800 postes à pourvoir par an, le métier d’aide-soignant est au cœur d’une campagne financée par la Région des Pays de la Loire et de l’Agence régionale de santé (ARS). Objectif : susciter des vocations face à l’érosion des candidatures constatée ces dernières années, alors que les besoins sont croissants. Pour en savoir plus sur le métier et trouver une formation près de chez soi (prise en charge par la Région), rdv sur deveniraidesoignant.fr.

« C’est un métier humain, qui ne se résume pas aux soins d’hygiène. La collaboration avec le personnel de santé est pleine et entière. Je me sens si utile ». C’est par ces mots qu’Aurélie Corbel, aide-soignante au CHU à Nantes, est venue apporter son témoignage à l’occasion du lancement officiel de la campagne de communication menée par la Région des Pays de la Loire et l’ARS. Objectif : encourager les inscriptions aux formations d’aide-soignant en Pays de la Loire. Plus de 25 000 personnes exercent ce métier pour notre territoire et les besoins de recrutement sont grandissants, notamment avec l’augmentation mais aussi le vieillissement de la population.

Tout savoir sur le métier et les formations près de chez soi

« De vrais professionnels »

Pour susciter de nouvelles vocations et revaloriser un métier souvent méconnu, trois visuels viennent illustrer le rôle vital des aides-soignants. "Chaque jour, j’agis pour l’environnement des patients" ; "Chaque jour, mon action est vitale" ; "Chaque jour, je m’engage contre l’isolement". Les images qui illustrent cette campagne ont été prises au sein de la résidence les Jardins du Vert-Praud à Rezé, près de Nantes. « Ce sont des vraies photos, avec des vrais professionnels », insiste Lucile Baron, la directrice de la résidence. « C’est un métier exigeant mais aussi riche de sens et en relations humaines. »
 

Ce que fait la Région pour la formation des aides-soignants :

  •  Pour les apprenants, la formation est gratuite car entièrement prise en charge par la Région.
  • Versement, avec l’ARS, d’une aide exceptionnelle financée par l’État et la Région de 1 000 € attribuée aux élèves aides-soignants pour les remercier de leur engagement pendant leurs stages auprès des équipes, des patients et des résidents.
  •  Création de 200 places de formation supplémentaires en 2020.
  •  Prise en charge du coût de la formation en rémunérant les stagiaires (demandeurs d’emploi),portant à 10 M€/an le soutien financier total de la Région.

À savoir :

Par ailleurs, la revalorisation des salaires à l’ordre du jour : le Ségur de la santé, concertation nationale suite au Covid-19, a permis une hausse des salaires de 180 € par mois. Des discussions sont en cours au ministère afin de revoir la grille salariale.
 

Rendre attractifs les formations et les emplois

« La Région est fortement engagée pour valoriser le métier d’aide-soignant et y consacre les moyens nécessaires chaque année, pour rendre attractifs les formations et les emplois qui y sont liés. Parmi les personnels de santé mobilisés, nous voulons protéger et soutenir les élèves et les professionnels aides-soignants qui ont œuvré avec cœur et responsabilité durant la crise sanitaire. »
Christelle Morançais, présidente du Conseil régional des Pays de la Loire