Aller au contenu principal
En route vers Tokyo Paris Jeux 2024

Événement

Les Pays de la Loire dans la course olympique et paralympique

Le Japon va accueillir les Jeux Olympiques d’été 2020, décalés en 2021 pour des raisons sanitaires. Au programme, 339 épreuves réparties en 33 disciplines olympiques et 22 paralympiques. Près de 11 000 athlètes venus du monde entier sont attendus. Parmi eux, une trentaine de sportifs ligériens espèrent être du voyage.

TICKET GAGNANT

C’est la dernière ligne droite pour les athlètes. Encore quelques semaines de préparation avant le début des compétitions. L’été 2021 vibrera pour les deux aventures olympiques : les Jeux olympiques auront lieu du 23 juillet au 8 août, et les Jeux paralympiques sont prévus du 24 août au 5 septembre. Parmi les athlètes qui disposent de leur billet pour le Japon, la délégation ligérienne pourra compter sur Matéo Bohéas : figure de proue de la section handisport de la Vaillante Angers, le pongiste vient de remporter trois titres nationaux, dont celui du simple messieurs, lors des championnats de France handisport de tennis de table. L’athlète de 24 ans formera au Japon une doublette prometteuse avec le pongiste de Nantes TT, Gilles De La Bourdonnaye, qui a récemment remporté le tournoi de qualification paralympique à Lasko en Slovénie. « On était dix-sept, et le dernier qui restait debout était qualifié. Ce fut une compétition incroyable, et je suis tellement fier d’aller à Tokyo avec Matéo. » Pour le Nantais, Tokyo sera sa sixième olympiade.
 

REVE

Peu importe la couleur, une médaille olympique reste le graal absolu pour tout compétiteur de haut niveau. Avec Camille Lecointre comme coéquipière en 470 (voile), Aloïse Retornaz compte bien ramener de Tokyo une médaille olympique à la voile française. Licenciée aux Sables-d’Olonne (85), Aloïse a découvert ce sport à 7 ans, et vit comme beaucoup d’autres sportifs une préparation inédite en raison des perturbations liées à la crise. « Aux derniers championnats du monde 470, disputés le mois dernier au Portugal, nous avons terminé 4e, au pied du podium. À Tokyo, le rêve serait de monter sur ce podium et pourquoi pas de ramener l’or. Nous avons vraiment envie de hisser haut les couleurs de notre discipline olympique ! »

ELITE

29 athlètes constituent le Groupe élite des Pays de la Loire. Ces sportives et sportifs de haut niveau peaufinent actuellement leur préparation olympique et paralympique, soutenus à ce titre par la Région des Pays de la Loire. Dix fédérations et 19 disciplines sont concernées en région, et l’athlétisme constitue la plus grande famille des sports représentés. Un tiers de ces athlètes disposent de leur ticket qualificatif pour la prochaine olympiade. Certaines sélections nationales ne sont arbitrées que dans la dernière ligne droite, soit quatre à six semaines avant le début de la compétition.

PUBLIC

C’est une première historique : les spectateurs étrangers ne seront pas autorisés à assister aux Jeux olympiques (23 juillet au 8 août) et paralympiques (24 août au 5 septembre). Le comité compte maintenir la cérémonie d'ouverture à huis clos, n'acceptant que les athlètes et invités. Même l’itinéraire de la flamme olympique, débuté le 25 mars dernier à Fukushima, s’est déroulé sans spectateurs. Pas de clameur pendant les épreuves, « c’est inimaginable » pour Mona Francis, triathlète paralympique de Loire-Atlantique. « On a tous besoin du public pour se dépasser, les encouragements participent à la performance. C’est comme ça. Il faudra faire avec, ou plutôt sans. »

QUALIFICATION

À un mois du début des Jeux Olympiques de Tokyo, quelques équipes et d’athlètes doivent encore se qualifier par différents biais : tournois de qualifications, points à l’occasion d’épreuves qualificatives, performances minimales imposées par les fédérations… Au 15 juin 2021, environ 80 % des 11 000 athlètes attendus disposent d’un billet pour le Japon. Le Mayennais Gabriel Bordier (marche, athlétisme) est dans l’expectative : « l’annonce de la sélection sera tardive, elle interviendra d’ici le début du mois de juillet. Pour autant, afin d’être performant aux Jeux, il ne faut pas relâcher la pression. En plus de mes études, je m’impose un programme sportif très strict, comme si ma sélection était déjà acquise. » 

PREMIERE

Une grande majorité des athlètes ligériens vont découvrir les Jeux olympiques pour la première fois. Sélectionnés en début d’année pour l’Olympiade, les Ligériens Lucas Rual et Émile Amoros défendront les couleurs françaises dans l’épreuve skiff en double (49er). Émile Amoros, natif de Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique), va réaliser « un rêve de gosse. Au dernier championnat du monde, en Nouvelle-Zélande à l’automne dernier, nous avions terminé septièmes et premiers Français, sans être finalement très loin des temps du podium. On a toutes les chances de croire que nous pourrons bien figurer à Tokyo ! »

Découvrez en images quelques portraits d’athlètes des Pays de la Loire

Chaque semaine, découvrez les portraits vidéos des athlètes du Groupe Elite Pays de la Loire qualifiés ou en cours de qualification pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques.