Aller au contenu principal
Livrets Europe

Solliciter les programmes sectoriels et INTERREG

Tous les programmes thématiques qui visent à assurer la mise en œuvre des politiques européennes.

Les instruments de financement des projets européens

Parallèlement aux fonds structurels et d’investissement (FEDER, FSE, FEADER etc…) gérés directement par le Conseil régional, des financements européens sont également alloués par la Commission européenne.

Ceux-ci sont octroyés dans le cadre de programmes thématiques à la suite d’appels à projets européens.

La programmation 2021-2027 est en cours de définition. Les programmes seront mis à jour dès que plus d'informations seront disponibles.

  • COSME vise à renforcer la compétitivité et la viabilité des entreprises de l’Union européenne, à encourager la culture entrepreneuriale ainsi qu'à promouvoir la création de PME et leur croissance.

    Il se décline autour de 4 grands objectifs :

    • Améliorer l’accès au financement pour les P.M.E. ;
    • Améliorer les conditions cadres afin de garantir la compétitivité et la pérennité de toutes les entreprises de l’Union européenne, y compris dans le secteur du tourisme ;
    • Améliorer l’accès au Marché unique de l’Union européenne et à ceux de pays tiers : des services d’appui et de conseil aux entreprises ayant des perspectives de croissance sont fournis via le réseau Entreprise Europe (E.E.N.) ;
    • Promouvoir l’entrepreneuriat et la culture entrepreneuriale                                                                                                 

      En savoir plus : ec.europa.eu/growth/smes/cosme_fr

  • Erasmus+ est le programme de la Commission européenne qui finance des projets dans les domaines suivants : l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport.

    Il s’inscrit dans la Stratégie Europe 2020 et permet notamment de renforcer les compétences de tous pour une meilleure employabilité, de soutenir l'innovation au sein d’établissements et d’organismes d'éducation et de formation et leur internationalisation, de promouvoir une utilisation transparente et cohérente au niveau européen des outils de reconnaissance et de validation des compétences, de favoriser la coopération entre pays européens et non-européens.

    Le programme Erasmus+ se décline en 3 actions, dites "actions clés"

    • La mobilité à des fins d’apprentissage
    • La coopération pour l’innovation et l’échange de bonnes pratiques
    • Le soutien à la réforme des politiques

    En savoir plus : https://www.erasmusplus.fr/

  • Horizon 2020 est le programme-cadre européen de financement de la recherche et de l’innovation. Il est doté d'un budget de 80 milliards d'euros pour la période 2014-2020.

    Le programme comporte trois piliers :

  • Cet instrument est destiné aux PME innovantes qui aspirent à une croissance rapide et à un développement tourné vers l’international. Cet instrument s’adresse à tout type d’innovations, y compris non-technologiques, et est mono-bénéficiaire.

    L’Instrument PME soutient les entreprises en fonction de la maturité de leur projet via plusieurs phases, qui sont ouvertes indépendamment les unes des autres :
     

    • Phase 1 : Jusqu’à 50 000 € en subvention pour évaluer le concept et la faisabilité d’un projet, avec pour objectif d’aboutir à un business plan viable et exhaustif
       
    • Phase 2 : De 0,5 à 2,5 millions € en subvention pour financer les étapes de démonstration, de R&D et de première application commerciale ;
       
    • Phase 3 : Pour les entreprises ayant obtenu une subvention en phase 2, la Commission européenne facilite les garanties ou prêts en fonds propres pour la phase de commercialisation, tout en assurant un accompagnement de l’entreprise via le réseau Enterprise Europe Network.

      En savoir plus  : ec.europa.eu/programmes/horizon2020/node/686

  • Il s’agit du programme européen destiné à soutenir des projets d’infrastructures pour la mise en œuvre de réseaux transeuropéens interconnectés qui soient performants, durables et efficaces. Doté d’un budget de 27,1 milliards € pour la période 2014-2020.

    Le programme MIE comprend trois volets :

    • Transport (22,3 milliards €)
    • Energie (4,7 milliards €)
    • Télécommunications (0,3 milliard €)

    En savoir plus : https://ec.europa.eu/inea/en/connecting-europe-facility

  • Cette initiative de la Commission européenne a pour objet de financer jusqu’à 80% sur le fond FEDER (dans une limite de 5 millions €) des projets extrêmement innovants à l’échelle d’une ville ou d’un groupement urbain.

    Trois thèmes ont été visés par le second appel à projet  :

    • Mobilité urbaine durable
    • Économie circulaire
    • Intégration des migrants et réfugiés.

    En savoir plus : www.uia-initiative.eu/fr

  • Le programme LIFE finance des projets qui contribuent au développement et à la mise en œuvre de la politique et du droit en matière d’environnement. Ce programme facilite notamment l'intégration des questions environnementales dans les autres politiques et, de façon plus générale, participe au développement durable. Le programme LIFE remplace un certain nombre d'instruments financiers consacrés à l'environnement dont le programme LIFE qui l’a précédé.

    Le programme LIFE comporte 3 volets thématiques :

    • LIFE « Nature et biodiversité »
    • LIFE « Politique et gouvernance en matière d'environnement »
    • LIFE « Information et communication »

    En savoir plus :   https://www.touteleurope.eu/actualite/life-le-programme-pour-le-climat-et-l-environnement.html

  • INTERREG Espace Atlantique est un programme de financement qui soutient la coopération transnationale au sein de 37 régions atlantiques de cinq pays Européens.

    En savoir plus ICI

  • Des partenaires de différentes régions européennes des 28 Etats membres de l’UE, ainsi que la Suisse et la Norvège travaillent ensemble sur une problématique de politique publique d’intérêt commun (qui s’inscrit dans l’un des quatre champs thématiques du programme) en vue d’améliorer l’efficacité des politiques des régions impliquées dans le projet.

    En savoir plus ICI

  • Ce programme vise à tirer profit de la coopération entre les acteurs clés afin de répondre aux problématiques territoriales de la zone Europe du Nord-Ouest.

    En savoir plus ICI

  • Le programme « Citoyens, égalité, droits et valeurs » (CERV), intégré au Fonds de l’Union européenne pour la justice, présente plusieurs appels à projets en 2022, sur un budget total de 143 millions d’euros. Il a pour vocation de soutenir le maintien ou le développement de sociétés européennes ouvertes, inclusives et démocratiques. Il permet de financer des projets qui promeut les valeurs et les droits de l’Union européenne.
    Ce programme s’adresse aux organisations de la société civile et d’autres acteurs actifs aux niveaux local, régional, national et transnational.

    Il poursuit quatre objectifs :
    •    Promouvoir l’égalité et les droits, en particulier ceux des personnes en situation de handicap, et combattre les inégalités et la discrimination (Volet Égalité, droits et égalité des sexes) ;
    •    Encourager la participation des citoyens à la vie démocratique européenne (Volet Engagement Civique et Participation) ;
    •    Lutter contre la violence, notamment envers les enfants et les femmes (Volet Daphné) ;
    •    Préserver les valeurs de l’Union européenne (Volet Valeurs de l’Union).

    Site de l’UE 
    Contact : EACEA-CERV@ec.europa.eu

    Point de contact en France :
    Association Civisme et Démocratie
    167 Boulevard de la Villette
    75010 Paris
    http://europepourlescitoyens.org/

    1.    VOLET VALEURS DE L'UNION

    Le Volet « Valeurs de l’Union » a pour objectif de protéger et promouvoir les droits des citoyens. Il promeut les valeurs de l’Union et le respect de la primauté du droit afin de construire une Union plus démocratique, avec une transparence accrue et une meilleure gouvernance.

    1.1.    Appel à propositions visant à promouvoir le renforcement des capacités et la sensibilisation à la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne (UE) et aux activités relatives aux litiges stratégiques liés à la démocratie, à l'État de droit et aux violations des droits fondamentaux

    Volet Valeurs de l’Union
    Budget : 2 millions d’euros.
    Date limite de demande de financement : 24 février 2022.
    Lien vers l’appel : cliquer ici.
    Public cible : les organisations de la société civile (y compris les associations de victimes), les institutions nationales des droits de l’homme, les organismes de promotion de l’égalité et les institutions de médiation.

    Cet appel concerne des projets portant sur la Charte de l’Union européenne et les litiges stratégiques. Il présente deux priorités :

    1.    Contribuer à l'application effective et cohérente de la Charte des droits fondamentaux de l'UE, conformément à la stratégie visant à renforcer son application et promouvoir une culture des droits fondamentaux dans les États membres.

    2.    Renforcer les connaissances et la capacité des praticiens, des professionnels du droit, des organisations de la société civile et des organismes indépendants de défense des droits de l'homme à s'engager efficacement dans des pratiques contentieuses aux niveaux national et européen, et à améliorer l'accès à la justice et l'application des droits en vertu du droit de l'UE, y compris la Charte, à travers la formation, le partage des connaissances et l'échange de bonnes pratiques.

    1.2.    Appel à propositions visant à promouvoir et protéger les valeurs de l'Union

    Volet Valeurs de l’Union
    Budget : 51 millions d’euros.
    Date limite de demande de financement : 29 mars 2022.
    Lien vers l’appel : cliquer ici.
    Public cible : les organisations de la société civile (OSC)

    Le présent appel à propositions a pour objectif de sélectionner et de soutenir un nombre limité d'intermédiaires indépendants dans le plus grand nombre d'États membres, qui pourront :
    -    renforcer les capacités d'un grand nombre d'organisations de la société civile actives au niveau local, régional et/ou national ;
    -    leur apporter un soutien financier (subvention en cascade / cascade funding).

    Les priorités de cet appel sont :
    -    sensibiliser aux droits et aux valeurs en soutenant les OSC ;
    -    renforcer la protection et la promotion des valeurs de l'Union, y compris le respect de l'État de droit ;
    -    contribuer aux valeurs démocratiques, notamment en soutenant le dialogue, la transparence et la bonne gouvernance, y compris en cas de rétrécissement de l'espace pour la société civile.
    Les candidatures doivent prévoir l'octroi d'un soutien financier aux organisations de la société civile actives aux niveaux local, régional et national qui promeuvent et protègent les droits et valeurs fondamentaux de l'UE, et mènent des activités dans les domaines couverts par le programme. Les propositions doivent être basées sur une évaluation approfondie du paysage des OSC, les défis auxquels elles sont confrontées et leurs besoins.

    2.    VOLET ENGAGEMENT CIVIQUE ET PARTICIPATION

    Il vise à soutenir des projets portés par des partenariats transnationaux et des réseaux impliquant directement les citoyens sur différents domaines d’action de l’Union Européenne.

    2.1.    Appel à propositions sur l'engagement et la participation des citoyens

    Budget : 17 millions d’euros.
    Date limite de demande de financement : 10 février 2022.
    Lien vers l’appel : cliquer ici.
    Public cible : les organisations de la société civile (OSC), les associations, les collectivités territoriales

    Portage du projet : Les propositions devront être soumises par un consortium d’au moins trois organisations d’au moins trois états participant au programme. Le coordinateur devra être une entité légale privée à but non lucratif. Les partenaires pourront être des entités légales à but non lucratif ou des autorités publiques régionales/locales. Les organisations internationales peuvent également participer.

    Types d’actions éligibles : débats, conférences, séminaires, campagnes, ateliers et activités culturelles. Ces activités devront contribuer à renforcer la démocratie, l’inclusion et la participation démocratique.

    Cet appel propose un soutien financier pour des projets de partenariats et de réseaux transnationaux, impliquant directement les citoyens. L'objectif de ces projets est de rassembler des personnes d'horizons différents dans des activités directement liées aux politiques de l'UE, en leur donnant l'opportunité de participer activement à l'élaboration des politiques de l'UE.

    L’appel 2022 désigne cinq thèmes prioritaires :
    -    les élections au Parlement européen de 2024 et les droits des citoyens de l'UE ;
    -    explorer comment la crise du COVID-19 a affecté le débat démocratique et la jouissance des droits fondamentaux ;
    -    des approches et des outils démocratiques innovants pour aider les citoyens à faire entendre leur voix ;
    -    lutter contre la désinformation et d'autres formes d'ingérence dans le débat démocratique et promouvoir l'éducation aux médias ;
    -    impliquer les citoyens et les communautés dans les discussions et les actions liées au changement climatique et à l'environnement ;

    2.2.    Appels à propositions sur les jumelages de villes 

    Budget : 4,5 millions d’euros.
    Date limite de demande de financement : 24 mars 2022.
    Lien vers l’appel : cliquer ici et ici
    Public cible : les entités légales publiques ou à but non lucratif établies dans l’un des Etats membres de l’Union ou dans un pays associé au programme (les comités de jumelages, les Communes principalement)

    Portage du projet : Les candidatures pourront être introduites uniquement par des Villes/communes ou autres niveaux d’autorités locales, des comités de jumelages, ou d’autres organisations à but non lucratif représentant des autorités locales.
    Les projets devront impliquer des Municipalités d’au moins 2 pays éligibles dont au moins l’un d’eux est un Etat membre de l’UE. Ils devront s’étendre sur une durée de 12 mois, avec une extension possible.

    Type d’actions éligibles : ateliers, séminaires, conférences, activités de formation, réunions d'experts, webinaires, activités de sensibilisation, collecte et consultation de données, développement, échanges et diffusion de bonnes pratiques entre autorités publiques et organisations de la société civile, développement d'outils de communication, utilisation des médias sociaux…Les événements de jumelage de villes devront impliquer au moins 50 participants directs, dont au moins 25 invités.

    Cet appel vise à encourager les échanges de citoyens de différents pays, à leur donner l’opportunité de découvrir la diversité culturelle dans d’autres pays européens, à garantir des relations apaisées entre Européens et à leur assurer une participation active au niveau local, à renforcer leur compréhension mutuelle et leur amitié, à encourager la coopération et l’échange de bonnes pratiques entre Municipalités et à soutenir une bonne gouvernance locale et renforcer le rôle des autorités régionales et locales dans le processus d’intégration européenne. Il est souhaité que les projets de jumelages de villes réfléchissent sur un nouveau récit pour l'Europe, axé sur les citoyens, promouvant l'égalité, tourné vers l'avenir et constructif, qui soit plus attrayant pour la jeune génération en particulier.

    Les projets de jumelage de villes devront abordés les thèmes suivants:
    o    La richesse de l'environnement culturel et linguistique en Europe ;
    o    Renforcer le processus d'intégration européenne par la solidarité ;
    o    Débattre de l'avenir de l'Europe ;
    o    Réflexion sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les communautés locales.

    2.3.    Appels à propositions les réseaux de villes

    Budget : 6,5 millions d’euros.
    Date limite de demande de financement : 24 mars 2022.
    Lien vers l’appel : cliquer ici et ici
    Public cible : organismes publics ou des organisations à but non lucratif établis dans l’un des Etats membres de l’Union ou dans un pays associé au programme : villes / communes et / ou d'autres niveaux d'autorités locales, ou leurs comités de jumelage ou d'autres organisations à but non lucratif représentant les autorités locales.

    Portage du projet : Les propositions doivent être soumises par un consortium d'au moins cinq candidats, d'au moins cinq pays éligibles, dont au moins trois sont des États membres de l'UE.

    Type d’actions éligibles : ateliers, séminaires, conférences, activités de formation, réunions d'experts, webinaires, activités de sensibilisation, collecte et consultation de données, développement, échanges et diffusion de bonnes pratiques entre autorités publiques et organisations de la société civile, développement d'outils de communication, utilisation des médias sociaux… Les activités doivent avoir lieu dans au moins deux pays participant au programme. Les projets sont prévus sur une durée de 12 à 24 mois, des prolongations étant envisageables, pour des raisons dûment justifiées.

    Cet appel encourage les villes à se constituer en réseaux de grande échelle pour favoriser les échanges entre citoyens de différents pays. Il s’agit de donner aux citoyens l'opportunité de découvrir la diversité culturelle de l'Union et leur faire prendre conscience des valeurs européennes et du patrimoine culturel, fondements d’un avenir commun pour renforcer la compréhension mutuelle et l'amitié entre les citoyens européens. Cet appel encourage la coopération entre les Municipalités et l'échange de bonnes pratiques, et souhaite renforcer le rôle des autorités régionales et locales dans le processus d'intégration européenne.
    Les réseaux de villes devront aborder les priorités suivantes :
    o    Le renforcement de la dimension européenne et démocratique du processus décisionnel de l'UE ;
    o    Le soutien des élections libres et équitables en Europe, notamment dans la perspective des élections européennes de 2024 ;
    o    La promotion du débat sur l'avenir de l'Europe ;
    o    La réflexion sur l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les communautés locales.

    2.4.    Appel à propositions sur la mémoire européenne

    Budget : 8 millions d’euros.
    Date limite de demande de financement : 24 mars 2022.
    Lien vers l’appel : cliquer ici.
    Public cible : les organisations de la société civile (OSC), les associations, les collectivités territoriales

    Portage du projet : Les propositions devront être soumises par un consortium d'au moins deux organisations de différents types : autorités publiques régionales et locales, organisations à but non lucratif, y compris organisations de la société civile, associations de survivants, et organisations culturelles, de jeunes, d’éducation et de recherche. Une collaboration durable devra être recherchée entre ces acteurs, en particulier entre la recherche, les institutions de mémoire et les autorités publiques. Une préférence sera accordée aux projets transnationaux dans la mesure où cela ajoute une valeur-ajoutée au projet.

    Type d’actions éligibles : activités de formation, publications, outils en ligne, recherche, y compris recherche de provenance, éducation non formelle, débats publics, expositions, collecte et numérisation de témoignages, actions innovantes et créatives, etc.

    Cet appel soutient des projets qui commémorent des événements déterminants de l'histoire européenne moderne, y compris les causes et les conséquences des régimes autoritaires et totalitaires, et qui sensibilisent les Européens à leur histoire, leur culture, leur patrimoine et leurs valeurs communs.

    Il présente deux priorités :

    A.    Commémoration, recherche et éducation sur les crimes commis sous les régimes totalitaires, en particulier l'Holocauste
    La mémoire de l'Holocauste, la recherche et l'éducation sont des priorités de l'appel. Les projets doivent :
    -    considérer la dimension européenne et transnationale de l'Holocauste, ses causes profondes et ses conséquences, et les implications pour aujourd'hui ;
    -    Et/ou envisager de transformer la recherche, les sites commémoratifs et les témoignages de survivants de l'Holocauste en outils pédagogiques pratiques pour toutes les parties de la société, en particulier les multiplicateurs tels que les décideurs politiques, les représentants de l'État et les dirigeants de la société ;
    -    et/ou prêter une attention particulière pour relever le défi de la négation et de la distorsion de l'Holocauste, hors ligne et en ligne.
    Le cadre stratégique de l'UE pour les Roms sur l'égalité, l'inclusion et la participation, et la stratégie de l'UE sur la lutte contre l'antisémitisme et la promotion de la vie juive (2021-2030) devraient être pris en compte par les projets lors de leur mise en œuvre.

    B.    Résistance, transition démocratique et consolidation démocratique dans l'UE
    Les projets relevant de cette priorité doivent :
    -    analyser et mettre en évidence les résistances et/ou les oppositions organisées ;
    -    et/ou souligner la transition démocratique, y compris les tentatives de rendre justice aux victimes ;
    -    et/ou se concentrer sur la manière dont l'adhésion à l'UE a influencé les normes et pratiques démocratiques des nouvelles démocraties tout au long du processus d'adhésion.

     

La Région vous accompagne

  • Parce que le montage de projets européens est parfois difficile, la Région a lancé un dispositif expérimental, baptisé ACE 2020 (Appui au Conseil Européen). Ce dispositif propose d’aider les acteurs ligériens à franchir le cap des financements européens. Ambition affichée : multiplier les chances des porteurs de projets de décrocher des aides européennes.

    Depuis 2014, la Région gère en direct certains financements européens comme le FEDER, le FSE, le FEADER et le FEAMP. Elle met à disposition des équipes pour aider les structures ligériennes à répondre aux exigences européennes et décrocher des financements.

    Toutefois, concernant les autres financements européens de coopération territoriale (du type Interreg) ou des programmes sectoriels (ex : LIFE, Erasmus+, Horizon 2020,…), il existe peu d’outils d’accompagnement pour les Ligériens. C’est pourquoi, dans la lignée de la stratégie européenne votée en octobre 2016, la Région a lancé depuis 2017 un dispositif régional d’aide au montage de projets, appelé ACE 2020.

    L’objectif d’ACE 2020 est le suivant : la Région met à disposition gracieusement pour les porteurs de projet ligériens les compétences d’un cabinet de consultants spécialisé qui a pour mission de relire et conseiller les dossiers. Ainsi, les chances d’approbation des dossiers ligériens augmentent. Les consultants peuvent également être sollicités pour la recherche de partenaires et la constitution de consortiums européens.

    ACE 2020 propose un forfait unique de 60 heures qui comprend conseils, relecture et une éventuelle recherche de partenaires européens.

    La demande ACE 2020 sera instruite selon une grille de sélection et le règlement d’intervention en vigueur. 

    Pour en bénéficier, les porteurs de projets intéressés sont invités à adresser par courrier et par email leur dossier de demande complété avec les annexes scannées à la Direction des Politiques européennes. 

    Informations et contact :  

    Pôle « Expertise en projets européens »
    ace2020@paysdelaloire.fr 
    Secrétariat : 02 28 20 54 04 

  • Le dispositif CAP EUROPE permet aux acteurs du territoire de mieux s’approprier les opportunités financières que leur offre l’Union Européenne en les soutenant dans la mise en place de leurs projets européens et en les accompagnant dans leurs actions de communication sur les politiques européennes.

    Son rôle est d’encourager les Ligériens à participer à des projets de coopération transnationale, en contribuant notamment au cofinancement d’un projet européen (type ERASMUS+, Europe pour les citoyens, etc.), et de soutenir des actions ou colloques d’information sur les politiques européennes ayant un impact utile sur le territoire.

  • Ce guide vise à faciliter la mobilité des jeunes des Pays de la Loire en Europe. Voyage, études, stage, emploi ou volontariat, vous y trouverez une courte description de chaque possibilité ainsi que des liens vers les structures ressources qui vous accompagneront dans vos recherches.

    Vous trouverez dans chacune de ces rubriques des aides accessibles à différents niveaux : européen, national et régional

La région s'implique en Europe

FABAS

Le projet Erasmus+ FABAS dont la Région Pays de la Loire est cheffe de file a pour but de lutter contre le harcèlement dans le milieu scolaire.

Il prévoit d’améliorer la détection des cas d'intimidation, de définir les bases d’un protocole commun entre les différents métiers d’une école pour prévenir des cas mais aussi pour améliorer leur résolution. FABAS encouragera l’implication d’élèves volontaires dans des dispositifs de lutte contre le harcèlement au sein des établissements partenaires. 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET FABAS

LEARN MORE ABOUT FABAS

Regions4Food

Ce programme INTERREG vise à placer le numérique au cœur de la production agricole afin de bénéficier pleinement des possibilités offertes par les nouvelles technologies et faire face aux défis à venir de la filière agri-agro. 

EN SAVOIR PLUS SUR REGIONS4FOOD

LEARN MORE ABOUT REGIONS4FOOD

Le projet SmartAgriHubs veut faciliter une vaste transformation numérique du secteur agricole et alimentaire européen. Doté d'un budget de 20 millions d'euros cofinancé par l'Union européenne, le projet vise à créer un large réseau paneuropéen de pôles d'innovation numérique (DIH-Digital Innovation Hub). Le projet a débuté le 1er novembre 2018.

EN SAVOIR PLUS SUR SMARTAGRIHUBS

Ocean Era-Net Co-Fund

Le projet H2020 Ocean ERA-net Cofund  auquel participe la Région Pays de la Loire avec 7 autres partenaires européens a démarré le 1er janvier 2017. Il est cofinancé par la Commission à hauteur de 33% du budget total et concerne la démonstration et la validation de technologies d’énergies océaniques : il s’agit pour les laboratoires et les entreprises ligériennes de tester des technologies dans ce domaine.

EN SAVOIR PLUS SUR OCEAN ERA-NET COFUND

CAPITEN

Ce Cluster vise à favoriser l'économie touristique et à promouvoir une démarche durable dans l'industrie nautique. Il est soutenu par le Programme INTERREG Espace Atlantique.

EN SAVOIR PLUS SUR CAPITEN

LEARN MORE ABOUT CAPITEN 

CLIPPER

Le projet CLIPPER fait suite à des travaux menés au sein du groupe « Industries maritimes pour la croissance bleue » de la CRPM (Conférence des Régions Périphériques Maritimes), animé par la Région Pays de la Loire. Ce groupe visait notamment à sensibiliser les institutions européennes au potentiel des industries maritimes en Europe, et à promouvoir une vision positive de ce secteur.

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET CLIPPER
LEARN MORE ABOUT THE CLIPPER PROJECT

Exemples de projets soutenus par les programmes sectoriels européens