La transition écologique et énergétique, nouvel axe éducatif

Les Actions éducatives ligériennes du Pacte éducatif régional se sont enrichies cette année d’un cinquième axe intitulé "Esprit de mobilisation : transition écologique et énergétique". Les établissements publics et privés ont immédiatement adhéré. 87 projets ont été menés au cours de l’année qui vient de s’achever.

Sensibiliser les jeunes à la préservation de l’environnement au travers des projets ancrés sur le territoire, accompagner les démarches environnementales des établissements et engager des réflexions sur l’impact économique et sociétal : telle est la triple ambition du nouvel axe des Actions éducatives ligériennes (AEL) dédié à la transition écologique et énergétique.

Une forte adhésion des établissements

Très attendues par les établissements, ces actions ont tout de suite rencontré leur public. 87 projets ont été déposés cette année, soit le double que pendant l’année scolaire 2018-2019. Avec pas moins de 30 projets engagés, l’action sur la protection de la biodiversité est la plus prisée. Elle est étroitement liée au volontarisme affiché par la Région en la matière, à travers sa feuille de route régionale sur la transition énergétique et sa stratégie régionale biodiversité. L’action "Manger local : de la fourche à la fourchette" connaît aussi un fort succès, avec 20 projets en cours. 
 

L’opportunité d’être acteur de leur environnement de proximité

Les objectifs premiers de ces AEL sont de développer les relations entre les lycéens et apprentis et les acteurs du territoire, ainsi que de le sensibiliser sur des savoir-être, le sens des responsabilités, l’autonomie et la solidarité, via la démarche projet. Ces nouvelles actions permettent de plus aux lycéens et apprentis de découvrir les métiers liés aux nouvelles mutations, le monde de l’innovation, ainsi que les activités sociales et économiques liées à l’environnement. C’est aussi l’occasion d’attirer leur attention sur les mutations de l’écologie et les impacts économiques et sociaux des modes de consommation. Elles leur offrent par ailleurs aux jeunes l’opportunité de devenir acteur de leur environnement de proximité, tout en se familiarisant avec les politiques environnementales mises en œuvre sur leur territoire. Elles contribuent enfin à soutenir le pilier environnemental des démarches globales de développement durable dans les établissements et d’atteindre le label E3D.
 

La transversalité favorisée 

Xavier Durand, enseignant en maintenance industrielle et référent énergie et environnement, au lycée Heinlex de Saint-Nazaire, établissement E3D, a coordonné tout au long de l’année, une action sur le thème "Maîtriser la consommation d’énergie et développer les énergies marines renouvelables". « Je souhaitais sensibiliser mes élèves de 2nde Bac pro "Maintenance des équipements industriels" à l’univers des énergies renouvelables. Nous avons visité le Grand port maritime Nantes Saint-Nazaire, Éol, le centre éolien de Saint-Nazaire, et la centrale thermique de Cordemais. Et nous nous apprêtions à installer une éolienne dans l’établissement quand le confinement a été décrété. Au-delà de l’apport financier, cette AEL a permis d’enclencher une vraie dynamique dans l’établissement et de favoriser le travail en transversalité avec d’autres collèges (en mathématiques, histoire-géographie, construction mécanique…) De plus, le fait d’être implanté à proximité du chantier du parc éolien offshore de Saint-Nazaire a permis aux élèves de découvrir les choses de façon très concrète. » 

Pour en savoir plus

 

Cette nouvelle thématique comporte cinq propositions d’actions : "Protéger la ressource en eau", "Découvrir et préserver la biodiversité", "Maitriser la consommation d’énergie et développer les énergies renouvelables", "Développer l’économie circulaire" et "Manger local : de la fourche à la fourchette".