Ma Région agit pour l’orientation, la formation professionnelle et l’emploi

La Région des Pays de la Loire s’est dotée avec l’Etat et les partenaires sociaux d’une Stratégie régionale de l’emploi, de la formation* et de l’orientation professionnelles (SREFOP) qui pose le principe d’une organisation territoriale simplifiée et unifiée des politiques d’emploi, de formation et d’orientation professionnelles. Cette stratégie s’accompagne du Plan de bataille pour l’Emploi, du Plan régional pour une orientation tout au long de la vie, ainsi que du Schéma des formations sanitaires et sociales.

* Formation professionnelle initiale par voie universitaire, scolaire et par apprentissage, et formation professionnelle continue

Ma Région forme pour favoriser l’accès de tous à l’emploi

Forte de cette compétence, la Région organise, finance et structure l’offre de formation professionnelle continue, notamment à destination des demandeurs d’emploi. Elle est également en charge des formations sanitaires et sociales. Elle contribue au financement des centres de formation d'apprentis. Enfin, avec son Plan de bataille pour l’emploi elle crée de nouvelles réponses aux difficultés de recrutement des entreprises.

149,2 M€

mobilisés par la Région en 2018 pour les formations professionnelles

90 %

des stagiaires en formation courte d’adaptation à l’emploi recrutés dans les 6 mois

33 569

personnes formées en 2018 dont 28 795 demandeurs d’emploi

Ma Région structure l’offre régionale de formation

Imaginée comme un parcours vers l’emploi, facilitant la rencontre entre les compétences et les besoins des entreprises, l’offre de formation s’organise autour de 3 piliers formant le « continuum » d’un parcours vers l’emploi : Prépa (vers le projet professionnel), Visa (formations qualifiantes, vers le métier) et Accès (pour un accès direct à l’emploi).

Cette offre concentre les moyens vers les formations les plus efficaces pour un retour rapide vers l’emploi. Elle maintient ainsi un niveau élevé de formations d’adaptation à l’emploi en lien avec les branches et les partenaires sociaux qui permet un lien direct avec des besoins de recrutement en entreprise identifiée. C’est le cas du parcours TPME (Très petites et moyennes entreprises) : financé par la Région et mis en œuvre par Pôle emploi, il permet une formation sur-mesure en situation de travail dans l’entreprise sélectionné par un recruteur potentiel. Le parcours fait montre d’un taux de retour à l’emploi de 90 %.

Les aides et services de la formation professionnelle

Des résultats positifs 

Entre 2016 et 2017, il y a une progression des résultats d’insertion professionnelle à 6 mois.  Le taux de réussite de la certification préparée comme celui de satisfaction des stagiaires restent élevés et stables dans le temps.

Des schémas et des plans structurants en Pays de la Loire

L’action régionale se déploie en partenariat avec les organismes professionnels et se traduit par des stratégies adoptées avec l’ensemble des acteurs du secteur.

  • Ainsi la Région a adopté fin 2017, la Stratégie régionale de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles avec l’Etat et les partenaires sociaux. La SREFOP cible 4 enjeux :  
    •    Les mutations économiques,
    •    La croissance démographique et le vieillissement de la population,
    •    La numérisation et la transition écologique,
    •    Les métiers de demain. 
    Elle prévoit d’accompagner les personnes, quel que soit leur statut, et d’agir au plus proche des territoires.

  • En parallèle, la Région s’est dotée d’un Schéma régional des formations sanitaires et sociales (SRFSS) qui présente un caractère prescriptif en indiquant pour chaque formation l’évolution souhaitée au regard de ses besoins. Ses 4 enjeux prioritaires : mieux faire connaitre et valoriser les formations sanitaires et sociales pour augmenter leur attractivité et diversifier les publics, privilégier les diplômes à fort taux d’insertion et faciliter les passerelles entre les diplômes et les formations, répondre aux besoins des territoires par des compétences et des qualifications adaptées et enfin développer l’innovation et l’inscrire dans une démarche qualité de l’offre de formation.
     

  • Enfin, La Région a élaboré son Plan de bataille pour l’emploi pour faciliter la rencontre entre les entreprises et les demandeurs d’emploi. Il permet d’activer tous les leviers : lever les freins et faciliter la rencontre entre employeurs et demandeurs d’emploi. Le plan déploie des solutions concrètes pour aider les entreprises à innover dans leur recrutement, pour former les demandeurs d’emploi aux métiers en tension près de chez eux, pour faciliter la mobilité des salariés, l’accès au logement ou la garde d’enfants. 
     

  • L’offre régionale de formation est renforcée sur la période 2019-2022 grâce au Pacte régional pour l’investissement dans les compétences signé entre la Région et l’Etat en février 2019. Issu du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) lancé au niveau national, le Pacte régional cible en particulier les moins qualifiés et les plus de 50 ans et s’applique à lever les freins à l’accès à la formation. Grâce à ce Pacte, la Région va augmenter de 48 % le nombre de places de formation pour les demandeurs d’emploi les moins qualifiés. Ce sont ainsi 38 000 demandeurs d’emploi supplémentaires qui seront formés. 

    Le Pacte régional d’investissement dans les compétences a également l’objectif de répondre aux besoins des métiers en tension et de contribuer à la transformation des compétences, notamment liée aux transitions écologique et numérique.
     

Ma Région forme aux métiers du sanitaire et social

Au travers du Schéma régional des formations sanitaires et sociales, aboutissement d’un travail avec l’Etat et les partenaires sociaux, la Région confirme sa volonté d’assumer pleinement les responsabilités d’autorité organisatrice des formations sanitaires et sociales en veillant à délivrer une formation de qualité, au plus près des besoins d’emploi. Les formations sanitaires et sociales représentent 8 500 étudiants/élèves et 70 établissements en Pays de la Loire.
 
En la matière, la Région est en charge : 

  • de la définition du nombre de places,
  • de l’agrément des établissements et de leurs directeurs,
  • du versement des dotations aux instituts de formation pour le fonctionnement afin de réduire les coûts de formation pour certains publics (jeunes en poursuite de scolarité et demandeurs d'emploi) des aides aux étudiants/élèves.

Les formations concernées préparent à un diplôme d'État du Ministère de la Santé et de l'Action Sociale. Elles préparent aux professions d'aide-soignant, d'infirmier, d'éducateur spécialisé, d'assistant de service social, de sage-femme... Les formations préparant à ces métiers, se caractérisent par l'alternance entre stages pratiques et cours en instituts. Dans ces métiers qui continuent à recruter fortement, l'enjeu des formations sanitaires et sociales est de répondre dans les années qui viennent aux besoins de la population ligérienne en permettant aux habitants des Pays de la Loire d'avoir accès aux services de professionnels de la santé et de l'action sociale.

1 500

places en formation

+ 95%

de taux d'emploi à la sortie

8 M€

de financement régional (dont 2 M€ pour la rémunération des stagiaires)

Ma Région valorise l’apprentissage et l’alternance comme une voie d’excellence

L’apprentissage, et plus largement les différentes formations par alternance, sont une vraie voie d’excellence vers l’emploi. Après un plan de relance réussi lancé en 2016 qui a fait des Pays de la Loire la première région d’apprentissage en France, avec plus de 33 000 apprentis, le Conseil régional a choisi de rester fortement mobilisé sur la promotion de cette voie de formation et de l’alternance, bien que l’Etat ait décidé d’en retirer le pilotage aux Régions à partir du 1er janvier 2020.

L’apprentissage reste le plus court chemin vers l’emploi. En Pays de la Loire, sept mois après leur sortie de formation par apprentissage, plus de 80 % des jeunes sont insérés sur le marché du travail. 

Pour préserver la dynamique de l’apprentissage en Pays de la Loire, la Région compte se consacrer pleinement à ses nouvelles missions définies par le code du travail : elle « peut contribuer au financement des centres de formation d’apprentis quand des besoins d’aménagement du territoire et de développement économique qu’elle identifie le justifient ».

Elle accompagne ainsi les CFA dans leur fonctionnement et dans leurs projets d’équipements et de travaux. 

Portrait de l'élu, André Martin

Un soutien franc et massif à l'apprentissage

« Nous avons décidé de maintenir un soutien franc et massif à l’apprentissage pour poursuivre la dynamique que nous avons enclenchée et qui avait mobilisé l’ensemble des acteurs régionaux autour d’une même cause : entreprises, CFA, branches professionnelles, partenaires sociaux, acteurs de l’orientation, associations. »

André Martin

Président de la commission Emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion
 

Formation et emploi

J'accède à l'ensemble des services utiles à la formation, l'orientation et l'emploi

Accéder aux services