En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Cliquez pour agrandir© RPDL / Ouest Médias

Quatrième rendez-vous des rencontres publiques régionales, dans le Maine-et-Loire

Emploi, attractivité du territoire, déplacements, transition écologique… Quatre thématiques majeures ont animé la quatrième réunion publique, cette fois-ci à Angers. La présidente de Région, Christelle Morançais poursuit ainsi sa session de rencontres départementales "On s’en parle". Un moment d’échanges privilégié, où la parole est libre.

Des territoires variés, des bassins de vie et d’emploi différents, des préoccupations singulières des habitants… Le 12 juin dernier à Angers, de nombreux sujets ont été abordés avec la présidente de Région, Christelle Morançais, et beaucoup d’interpellations du public a concerné la thématique de l’emploi, appliquée à la transition énergétique, au sport, aux industries et aux innovations. « L’enjeu majeur reste que les demandeurs d’emploi puissent entrer en contact avec les entreprises, et inversement », a rappelé Christelle Morançais, en insistant sur l’orientation, nouvelle compétence régionale partagée avec l’Éducation nationale. « Beaucoup de choses se font en région, et l’enjeu est bien de créer le lien entre, d’un côté les formations existantes et de l’autre, les postes et les entreprises qui recrutent. Je souhaite que ces deux mondes se rencontrent et que les métiers et formations disponibles en région soient mieux connus, et mieux valorisés. »

Lever les freins à l’emploi

La question de la compétence de l’orientation fait réagir un psychologue de l’Éducation nationale, présent dans la salle, militant pour que cette thématique ne fasse pas l’objet « d’un simple dépoussiérage, mais d’un profond renouvellement : mobilité, adéquation des offres d’emploi avec les demandes, valorisations des PME… Il y a beaucoup de thématiques qu’il convient d’associer à celle de l’orientation et de l’économie, je compte sur la Région pour lever le maximum de freins au retour à l’emploi. » La présidente lui donne raison : le Plan de bataille pour l’emploi constitue bien « le combat des combats de la Région, attachée à la fois à faire en sorte que nos entreprises régionales, industrielles, artisanales, agricoles (…) puissent être accompagnées dans leurs recrutements grâce à nos dispositifs régionaux, comme œuvrer pour une meilleure attractivité du territoire. Je suis un peu une ambassadrice régionale et l’enjeu politique que nous menons est aussi de faire en sorte que les entreprises s’intéressent à notre Région et viennent s’y installer pour créer de l’activité, et donc de l’emploi. »

Pas de région à deux vitesses

Désenclavement des territoires, développement économique, attractivité des pôles urbains et des pôles ruraux… Le public du Maine-et-Loire s’est montré attentif et intéressé aux questions de connexions routières, ferroviaires, comme à l’après Notre-Dame-des-Landes, qui « éloigne davantage notre département des autres, du reste de la France et du monde… », dira un participant. Christelle Morançais a saisi l’occasion pour rappeler les contours du Contrat d’avenir qu’elle a demandé à l’État en contrepartie de l’abandon de projets d’infrastructures majeures, ne souhaitant pas « d’une région à deux vitesses. Quel que soit le territoire concerné, je suis attachée à ce que la Région puisse l’accompagner en proximité » : opérations pour les routes, amélioration des dessertes urbaines et périurbaines, entretien des lignes ferroviaires… La Région investit et fait du développement des transports une priorité pour les habitants.

Faciliter les déplacements de tous les Ligériens

Si l’un des objectifs de la session "On s’en parle" est de clarifier les actions et compétences régionales, le public du Maine-et-Loire est aussi venu rencontrer Christelle Morançais en connaisseur des politiques publiques régionales, n’hésitant pas à interpeler la présidente de Région sur les comités de ligne, l’ambition de la seconde gare régionale (ndlr : celle d’Angers), le déploiement des dessertes TGV… « La Région a bien entendu vocation à faciliter les déplacements des Ligériens : nous le faisons par exemple en réhabilitant le ligne Clisson - Cholet, ou, très concrètement, en harmonisant les tarifs des transports scolaires. Dans le Maine-et-Loire, l’abonnement est passé de 165 à 110 euros par an et par enfant, c’est clairement du pouvoir d’achat en plus pour les familles. »

La préservation de l’environnement en question

Au moment d’aborder la dernière thématique de la soirée, portant sur le cadre de vie, le public a manifesté un intérêt particulier sur différents enjeux environnementaux, comme ceux liés à la qualité de vie, de l’air, la transition écologique, le coût des parcs éoliens offshore… « La préservation de notre environnement relève d’une conscience et d’une responsabilité collectives, qui ne concernent pas un noyau d’experts et de techniciens mais bel et bien tous les habitants des Pays de la Loire… À travers sa stratégie sur la transition écologique et énergétique, la Région agit de façon très concrète dans beaucoup de domaines d’activités », a souligné Christelle Morançais. « Le devoir de la préservation de la biodiversité, la valorisation de nos espaces naturels, ou le développement les énergies alternatives, notamment appliquées aux transports, sont des enjeux qui nous préoccupent particulièrement. » Pour préparer cet avenir, Christelle Morancais a rappelé les enjeux de la concertation grand public Ma région 2050, « grande démarche de prospective qui vise à imaginer et à construire l’avenir de notre région. Une construction collective utile et indispensable, que je souhaite poursuivre avec toutes les forces vives des territoires, et dont vous êtes les acteurs clefs. »

Dernière rencontre publique : le 24 juin en Vendée, à Mouilleron-le-Captif.

Salle de la Longère de Beaupuy, à 18h30

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
Contacts - 02 28 20 50 00 
Contacts Transports - Inscriptions scolaires